A la frontière du secteur Calixis et des étendues du Vortex hurlant, au 42 Millénaire, pendant la croisade indomitus, le sous secteur Alaman lutte pour sa survie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 2: L'arrivée des Taus

Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Lun 22 Jan - 21:39

M41-A999-MXx-JXx

Localisation: Vaisseau Impérial Sword of Alaman, Croiseur Lourd de classe Dantes, Golfe Damocles, secteur Ultima.

Elle tenait la position depuis plusieurs heures. Les vagues ennemies se succèdaient à un rythme effrénnés. Des sacs de sables avaient étés disposés au carrefour de trois coursives, l'une donnaient sur leur propres position, et les deux autres sur les ponts que les siens tentaient de prendre.  Afin de sécuriser les couloirs de retraite elle avait été positionnée ici avec son escouade. Des cadavres d'envahisseurs gisaient ici, ceux là même qui, avant-elle avait tenté de tenir le carrefour. Une de leurs armes à la cadence élevé gisait sur le sol, une espèce de sulfateuse rendue inutilisable suite à leur propre assaut.

L'espace étroit était saturé de fumée et d'odeurs de fumée et de sang. Les alarmes du vaisseaux hurlaient leur chant de sirène lanscinant au rythme des gyrophares rouge qui saturait les couleurs de façon stroboscopique. Une autre voix hurlait par dessus, mais elle ne savait traduire le langage guttural et nasillard des envahisseurs.

- Sur la droite, ils reviennent, hurla son supérieur en tirant une salve de son fusil.

Une grenade fit trembler le sol de plastacier en dégageant une fumée épaisse.

- En face... En face...

Une autre vague arrivait par le corridor le plus large. Elle se redressa sur un genoux et, dans un seul geste d'une dextérité mue par l'habitude, épaula tout en déposant le canon sur un sac de sable pour une meilleure stabilitée.

Elle tira une rafale courte. A travers son viseur elle pouvait détayer les envahisseurs. Leurs visages au tein rosâtre d'ou s'échappait de la fourrure qui leur mangeait les joues, le crâne et parfois le torse, leurs dents dysproportionnés qui envahissaient leur bouche sale, gluante de salive quand ils hurlaient, leurs mains épaisses aux doights trop nombreux qui bougeaient comme autant de tentacules atrophiés. Ils puaient, ils étaient aussi sales et bestiaux que des cousins éloignés des Orks.

Elle tira une autre rafales, tuant deux autres envahisseurs, mais il en arrivait toujours plus, un de ses équipier tomba, non loin, une partie du visage arraché par les munitions solides de l'adversaire.

- On va être submergé! Un des membres de l'escouade se relevait tout en tirant des rafales incontrôlés, prêt à fuir, mais une rafale ennemie lui évita le déshonneur de la fuite, le tuant sur place en le transperçant à de multiples endroits.

- Tenez, hurla-t-elle, Tenez au nom du...

Elle ne put finir sa phrase. Une botte venait de se poser sur l'un des sacs de sable. Elle avait relevé la tête pour voir l'une de ces créatures roses se dresser au dessus d'elle. Elle avait juste eue le temps de parer le coup d'épée en se servant de son fusil qu'elle avait croisé entre elle et l'agresseur. Elle fût repoussée en arrière, tomba sur le dos et tira une salve. L'agresseur tomba en avant, le visage le premier sur le sol, mort, mais deux autres étaient déjà à sa place...

M41-A999-MXx-JXx

Localisation: Vaisseau Impérial Sword of Alaman, Croiseur Lourd de classe Dantes, Golfe Damocles, secteur Ultima.

Sur le dos, elle avait levé son arme pour se protéger d'une mort inéluctable. Elle avait fermé les yeux et attendue la fin en priant pour qu'elle soit sans douleur. Mais la mort n'était pas venue.

- Relève toi Avea, le combat n'est pas terminé.

Avea avait ouvert les yeux. Le premier assaillant gisé à côté d'elle, la tête décollée baignant dans une mare de sang. Du second il ne restait que les jambes et une gerbe d'intestins fumants, le reste du corps devait être tombé de l'autre côté des sacs de sable.
Devant elle le Ligthrunner se tenait, aussi noble que les guerriers des plaines des temps anciens. Dans son armure Crisis il incarnait toute la grandeur du peuple Tau. D'un coup sec il égoutta la sang de ses deux lames. Ses deux acolytes Shamshea et Ogorutea vinrent se poser à ses côtés. Les drônes survolaient le champs de bataille en tout sens faisant reculer les Gueu'la qui avaient tenté de les déloger.

- O'Shaz Gefreajal... murmura Avea comme une prière au commandeur qui venait de lui sauver la vie.

Celui-ci s'élançait déjà dans la coursive principal pour rejoindre le pont de commandement.

- Vanceajal, mon frère, est-ce que tu as décodé le signal? Demanda-t-il via l'interface de communication de son armure.

- En partie, répondit l'Éthéré qui avait rejoins le pont de commandement avec plusieurs escouades de guerriers de feu.

- Apparement les Gueu'la ont programmé le vaisseaux pour rejoindre un point précis du système qu'ils nomment point de saut. Ils tente d'activer un systéme étrange que j'essais d'annuler. Ils appelle ça: Champs de Geller. Je fais tout mon possible pour le désactiver.

Derrière les explications des échangent de coup de feu rendait la communication compliqué. LightRunner fit tirer ses lances-missiles pour faire sauter une poche de résistance.

- Plusieurs compagnies ont déjà rendue les armes ici. Nous contrôlons le vaisseau mais il faut à tout prix stopper...

- Par le bien suprême, lâcha Venceajal dans un cris qui ressemblait à de la rage.

- Que ce passe-t-il?

La réponse ne vint pas. Gefreajal savait que l'Éthéré était avare en information, parfois -trop souvent- dans des situations des plus critique. Il relâcha sa colère sur les gardes du 67éme D'Alaman qui continuait la résistance, enfonçant leurs lignes avec une précipitation mue par l'inquiétude. Son armure traduisit les messages qui s'ajoutaient soudainement aux alarmes tonitruantes.

-"Impacte dans vingt minutes."

- Nous ne pouvons pas faire demi tour, hurla Venceajal pour couvrir le bruit de multiples explosion.

Gefreajal voulue demander ce que cela signifiait mais n'eut pas le temps de poser sa question, le vaisseau se mit à trembler alors même qu'un compte à rebour se mettait à décompter des secondes. Puis l'univers se déchira avant de s'effondrer...

M42-Axxx-Mxx-Jxx

Localisation: Inconnue.

La guerre contre les Nécrons avait duré plusieurs mois. Une guerre qui semblait pouvoir duré éternellement. Et qui avait céssée subitement. Du jour au lendemain tout c'était arrêtté. Le Sword of Alaman avait voyagé à travers l'espace et le temps. Il avait sauté non loin du Golfe de Damocles et puis...

Les combats à bords avait continués de longs mois durant. Le commandeur O'shaz Geafreajal ne pouvait pas retirer l'opiniatreté aux vertues des hommes du Régiment d'Alaman. Et maintenant qu'une partie d'entre eux avaient rejoint l'idéal du bien suprême il savait que cette force de caractère lui serait utile dans les temps à venir. Les informations qu'il avait retiré des hommes convertis lui permettait de comprendre ce qui c'était passé suite à l'attaque. Le vaisseaux avait ouvert une voie dans l'immaterium et avait déchiré la réalite pour se retrouver à des milliards de kilomètres de son point d'origines et peut-être à des années dans le futur ou le passé. Quel folie avait poussé les Gueu'la à user d'une science aussi aléatoire? Seul leur Empereur devait le savoir.

Le vaisseau avait finit sa course en lisière d'une planète. Les avaries dut aux tirs d'autres croiseurs durant l'altercation et la gravité avaient finit de l'achever. C'est là que la guerre contre les Nécrons avait débuté.

En quelques mois les Taus c'étaient réorganisés. En utilisant l'épave du monstre de métal qu'avait été le Sword of Alaman ils avaient reconstruit des embarcations, réorganisés des castes, et recommencé à produire, non seulement pour survivre, mais aussi pour l'éffort de guerre. Petit à petit les préoccupations de Venceajal et de Geafeajal s'éloignaient, jusqu'à la dissenssion.
Le premier cherchait frénétiquement leur position et le moyen de retourner dans les sets Tau. Le second commençait à se tourner vers l'ambition de celui qu'il avait longtemps vénéré malgré sa sois disante trahison.

- Nous pourrions poursuivre l'effort d'expansion! Affirmait-il lors de leurs disputes de plus en plus fréquentes. Nous pourrions partir d'ici pour creer une nouvelle enclave. Perdre notre énergie à tenter de rejoindre l'Empire serait une façon de gâcher la formidable opportunité qui nous a été offerte!

- A toi? Ou au bien suprême? Demandait inlassablement Venceajal en essayant de garder son calme. Tu te prends pour Farsight maintenant? Nous devons rejoindre l'Empire. Tes ambitions te rendent aveugle aux difficultés que nous risquons de rencontrer.

Geafeajal avait concédé à l'Étheré le temps qu'il lui faudrait pour trouver le moyen de partir. En attendant il ne comptait pas perdre son temps. Avec ses guerriers et l'aide des Gueu'la converties il avait mené sa guerre contre les Nécrons. Faibles, mal organisés, privés d'un chef digne, les morts de métal avaient opposés une résistance médiocre et, en quelques semaines, deux planètes était sous le joug du commandeur, ainsi qu'une lune. C'est là que les choses devinrent plus compliqués.

- Je connais cet endroit! Avait affirmé le Kommandant Kyrrian Sandlers. C'est le bastion de réserve de la Lune Engolop. Nous sommes dans le sous-secteur Alaman.

Geafeajal avait perçu, dans le coeur des Gueu'la, cette reconnaissance et ce bonheur que partagent les pelerins lorsqu'ils retrouvent enfin leur patrie. Et les germes de la trahison qui pousseraient certainement dans leurs rangs. Il fut surpris, lors de la nuit suivante, lorsque Sandlers vint le voir en lui demandant d'apporter au reste de son espèce, ici, la libération qu'apportait la voie du bien suprême. Venceajal avait visiblement fait un travail exceptionnel lors des longs mois de trajets, à moins que ce ne fut des années, qui les avaient menés jusque là.

Lightrunner pris la décision de poursuivre ses patrouilles. Sur les deux planètes déjà conquises sans grande difficultés, l'Éthéré s'occupait déjà de la colonisation et de l'expansion. Et ses travaux visant au retour sur Damocles n'avançaient qu'à taton. Tant qu'il n'aurait pas ce point de repère ses tentatives pour se situer serait certainement vaines. Il l'apprendrait donc assez tôt, de l'avis du Commandeur. Et le plus tard serait le mieux.

- Renvoyez les Compagnies s'occuper des Colonies afin de les fortifiers et de terminer les forges. La mienne et quelques escouades de la votre allons continuer notre patrouille dans ce secteur.

La nuit était tombée et Lightrunner allait décidé de retourner à la forteresse la plus aboutie sur cette lune avec ses hommes quand ils tombèrent sur ce que Lightrunner appellerait une chance du destin. Une simple patrouille Gueu'la.

L'un des hommes explorait la terre, fasciné par la phalange d'un doigt nécron, et leur chef buvait une boisson fortement alcoolisé selon les senseurs de son armure. Une simple patrouille... Une patrouille dont la mort allait déclencher une guerre qui mettrait un terme aux ambitions batârdes de Venceajal. Avec cette bataille Geafeajal savait qu'il entamerait l'extension de sa propre enclave, comme le commandeur Farsight avant lui. Pour le bien suprême, pour l'Empire Tau.



Dernière édition par Conteur le Mar 23 Jan - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Mar 23 Jan - 9:58

M42-A001-M06-J08

Hank Macavoy avait été rapatrié de Somala après la chute du monde forge. Il avait gardé sur lui la pict qu'il avait trouvé en défendant la passe de Saznack aux côté des Bélliantes. Puis il avait fait la campagne d'Egueup et vue un autre monde Impérial tombé malgré la défense incroyable des Gardiens du Covenant et de leur Capitaine promu Hektorius. Il avait combattu à la chute de Roboute Guilliman et avait entendu les histoires de sa lutte face à deux princes démon dont l'un aurait été un ancien primarch maudit. Il en avait trop vue. Il en savait trop. Quand la majorité des troupes avaient été mobilisés sur Enniev pour stopper l'invasion du Chaos on l'avait refoulé sur le front opposé. Hank avait été nommé sergent pour ses faits d'armes, une maigre consolation de son point de vue. Il avait laissé derrière lui ses fréres d'armes et avait rejoins la Lune d'Engolop avec un petit contigent.

- Votre mission est tout aussi capitale que la défense d'Enniev, Sergent. Lui avait affirmé le Capitaine Gotberg. Nous devons nous assurer que la menace à l'Ouest est bien ensevelie.

Le capitaine retournerait bientôt sur Berl-1. Il n'avait -et ne participerait certainement jamais- à aucun combat. Il ne savait pas ce que c'était. Hank avait fait toutes les démarches possible sans résultat. Lui et d'autres vétérans avaient reçus la même punition, pour en avoir trop vue. Pour en savoir beaucoup trop. Ils allaient patrouiller les terres mortes, petit nom de la Lune dont l'avait affublé la 77éme compagnie avant de quitter les lieux.

Sur le trajet Hank avait trouvé un passe temps. Celui-ci lui permettait d'oublier les combats et les soldats qu'il abandonnait au front. Plus que tout, cela lui permettait de ne plus entendre ce nom qui tournait dans sa tête comme une lithanie, H'Tubazlab.

Dans ses rêves il revoyait sans cesse le Démon se poser sur la plate forme Skyshield et massacrer ses compagnons.

Taquiner la bouteille, lui disait Orgesson. Putain, il ne la taquinait plus, il la bouffait littéralement. Quand les patrouilles avaient commencés il avait emporté plus d'amasec, dans son sac, que d'eau. Et plus il avalait de grande quantités, plus son organisme lui refusait le délice de l'oublie et du dénie éthyllique.

Voilà plusieurs jours que Hank et son escouade patrouillaient dans les plaines, non loin de fort Onzel. Il n'y avait plus rien ici. Les traces de batailles anciennes étaient toujours visibles, mais la nature reprenait son droit. Quelques rochers parsemaient la plaine de taches clairs au sein des herbes rendues obscurs par la longue nuit. De la neige tombait parfois et recouvrait tout d'une fine couche brillante.

- Bin alors quoi, Sergent? Du Camping loin du front ça vous plais pas?

Hank c'était arrêtté et s'ouvrait une nouvelle bouteille. Il en bu ube gorgée qui le réchauffa timidement. Après l'avoir rangé il souffla dans ses mains pour réchauffer le bout de ses doigts qui dépassaient des mitaines.

- Il te répondra pas Olson. Expliqua Regel Voronovich. Le Sergent il est mort sur Somala, parait.

Hank leur jeta un coup d'oeil comme s'il avait entendu les murmures du soldat.

- Olson, contact le Lieutenant Goebel que nous prenons position ici pour la nuit. Aucun incident, ni aucune rencontre, RAS.

- Oui Sergent, répondit Olson avant de reprendre à voix basse pour Regel.

- On dirait que ça l'fait chier.

- C'pas ça! C'est qu'il voudrait être sur Enniev, à mourir au côté du Primarch. Parait qu'il l'a vue de ses yeux et qu'maintenant il est dingue. Regel ajouta un geste du doigt tapotant sa tempe pour imager.

- Mon avis que c'qu'il a vue sur Somala aurait suffit à t'rendre fou plusieurs fois, avec ta cervelle de piaf à toi. Plaisanta Olson en posant son barda sur le sol pour passer l'apelle radio.

- Putain, par les couilles de tous les saints Primarchs... c'est quoi ça? Demanda Olson en se penchant sur un morçeau de métal qui ressemblait au doigt d'un cadavre enfouie sous la neige et la boue.

Bataille: Patrouille 50 pts.

Geof
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Dim 8 Avr - 12:00

Thalys avait levé son visage des holoécrans pour regarder le vide depuis la baie d'observation. Le croiseur "engrenage saint" serait en position de tir d'ici 40,0056 secondes, tous les calculs étaient vérifié et confirmés. A quelques centaine de kilomètres les croiseurs des Space Wolfs entamaient la phase de bombardement préliminaire. C'était une simple mesure de sécurité. La lune semblait sans vie et si une menace quelconque existait elle sortirait certainement après cette agression. Le "Croc des étoiles" apparue dans les ténèbres de la mer d'étoiles. Thalys l'avait repéré grâce a ses optiques augmentés, mais même des yeux humains pouvaient maintenant le voir alors que le monstre d'acier s'éclairait à la proue d'une étoile lumineuse et destructrice. La rayon se concentrait en enflant avant de se projeter vers la planète. Une colonne de lumière blanche et bleue vint frapper Engolop avec la puissance des vents solaires. Tout autour de la planète d'autres colonne de plasma apparurent dans une synchronicité parfaite comme si Engolop était soudain prise au milieu de la toile d'une araignée aux proportions cosmique.

- "Communication Vox des Astartes Seigneur Dominus."

Thalys jura en binaire. Les colonnes se dissipait lentement en s'éteignant jusqu'à la surface de la lune abandonnée. Des lumières orangés, incendie à l'échelle planétaire, indiquait les blessures infligés à Engolop.

-" Montrons aux loups ce dont le Mechanicus est capable. Servitor engagés un bombardement séismique, tous les canons dirigés vers la cible aux coordonnées indiqués dans le code binaire attaché en pièce jointe. Passez moi la communication."

Thalys retourna sur ses écrans ou s'affichait déjà le visage du jeune loup qui avait été détaché pour protéger les saintes reliques du Mechanicus, que ce fût les Skitarii ou les machines de guerre de la maison Bélliante. Kjarl était assez grands, même pour les standards Astartes, son visage carré était encadré de longs cheveux noirs qui tombaient en cascade autour de son visage rendu encore plus agressif par les rouflaquettes sombres qui lui mangeait les joues. Son regard était perçant et aurait mis mal à l'aise tout observateur soumis à la faiblesse de la chair. Thalys n'en faisait pas partis.

-"Cette lune est abandonnée!" Affirma le jeune loup. "Nous perdons notre temps ici alors que la guerre s'incarne sur Enniev et que le Wyrd déverse ses légions sur l'Impérium. J'espère que votre quête sera à la hauteur des précieuses ressources que vous mobilisez Technoprêtre."

Thalys ne répondit pas tout de suite. L'Engrenage saint c'était mis à trembler alors que ses puissants canons crachaient leurs obus dans des traits de flammes stroboscopiques, crachant en rythme une dévastation qui allait agresser Engolop en profondeur, directement sous sa surface.

-"Je comprends votre impatience de rejoindre les combats, Space Wolf, mais si l'Omnimessie nous permet de récuperer les donnés que le culte est venu récupérer, alors nous aurons de quoi influencer la croisade indomitus toute entière, et pas seulement le conflit qui ravage le secteur Alaman., croyez moi, chers ami, nous ne pouvons vous en révéler plus mais notre mission est prioritaire."

Kjarl avait grogné en montrant ses crocs, sa colère mal contenue. Il avait rétorqué un "Nous verrons bien!" avant de couper la communication. Thalys, de son côté, avait enregistré la conversation et l'avait stocké dans ses data inconscients afin qu'ils ne gêne pas ses réflexions tactiques. Par la baie d'observation il pouvait voir les Thunderhawks prendrent leur envole, encadrés par les Stormwolfs et rapidement dépassés par les Drop pods que crachaient les vaisseaux des loups vers la surface déjà malmenée de la Lune. Les barges du Mechanicus suivaient l'exemple, de nombreux vaisseaux de transports partaient de leur baie d'envol, emportant vers Engolop les Skitarrii. Des Thunderhawks noirs et rouge décollaient avec , sous leurs ventres, les chevaliers de la maison Bélliante qui seraient largués sur toutes les zones de conflits potentiels.

-"Auspex, donnez moi un focus zoom de 345 pour cent sur les ruines d'Onzel et les alentours."

Les écrans de bord de l'Engrenage saint souffrir de brouillages intermittent alors que les auspex du vaisseau focalisés sur les zones réclamés par le technoprêtre Domitus suprême.

-"Par l'Omnimessie et le trône d'or, qu'est ce que c'est que ça!" gronda Thalys. Il cracha un code binaire d'alarme à toutes les unités qui avaient été déployés et fit envoyé, en urgence, un message codé aux Space Wolves afin qu'il puissent se préparer.

-"Protocole de combat engagé! Xénos Taus en vue. Duré du conflit en prévision 76 heures 34 Minutes et 78 secondes, délais acceptable de quatre à six heures maximum."

Thalys contenait, dans ses poings serrés, sa mâchoire crispée et ses logiciels de compensation de frustration, la colère qui sourdait en lui. Il ne le savait pas encore mais ses estimations seraient faussés par la volonté des Taus et leur obstination. Le combat allait duré bien plus d'un mois, épuisant les armées et les obligeants à adopter un conflit de tranchée.

- "Chevalier de Type Warden, Liam Bélliante, engagez toutes vos forces en avant."

Malgré le fait que la communication se fasse depuis le sarcophage de contrôle la transmission du jeune noble fût couverte des bruits des bolters et des explosions d'un champs de bataille qui avait déjà dégénéré en enfer. Liam cracha quelques informations mais le message était brouillé et incompréhensible.

-"Réglez moi ces problèmes de transmission vox sur le champ!" Hurla Thalys en frappant la console qui lui faisait face avec tant de brutalité que l'écran se fendit en plusieurs morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Dim 8 Avr - 12:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Lun 9 Avr - 22:02

Il ne c'était pas attendu à cette résistance. La pacte qui le lié au culte Mechanicus, pour l'entretien des Chevaliers, avait joué en la faveur de Thalys. Pourtant il ne lui faisait pas confiance. Thalys était une énigme pour lui, comme pour sa mère aussi. Peut-être son père aurait-il pu deviner les intentions du Technoprêtre, s'il avait toujours été vivant. Mais il c'était pendu, un demi-siècle auparavant. Pour le moment il était le seul homme de la Maison Bélliante à pouvoir agir et prendre les décisions importantes. Morgane, sa mère, était partis avec la force de frappe engagée sur Enniev pour tenter de repousser les hérétiques, aux portes du secteur. Il ne restait que lui.
Enfermé dans le sacro-saint sarcophage de "Vengeance" son Warden principal. Il avait laissé la place à son corps de chair, bien que fort et capable à la guerre, pour celui d'un Dieu de la destruction.

En première ligne il avait engagé le combat dès que la bataille avait commencé. Sa mitrailleuse avait ouvert le feu sur les premières positions Xénos dans un staccato de colère et de plomb. Un rapide coup d'œil sur les bannerets de sa famille lui avait indiqué que les Armigers étaient déjà engagés eux aussi. Il les avaient volontairement éloignés afin qu'ils puissent couvrir les Space-Wolfs sur un front ou les véhicules ennemis se faisaient plus présents. Tant pis pour la progression de son Warden, un acte de bravoure, une aide précieuse et, peut-être que la maison Bélliante pourrait compter sur l'amitié des loups.
Il avait entendu parler des guerriers de l'Astartes venus du système Fenris. Ils étaient brutaux, colériques, enragés et souvent imprévisibles, mais Liam avait découvert, dans les archives de sa maison, qu'ils étaient certainement les plus loyaux et qu'ils c'étaient souvent impliqués pour sauver leurs alliés, quitte à s'aliéner des puissances tel que l'inquisition ou, selon des légendes, les chevaliers gris. -fussent-ils une réalité ou pas.-
En tout cas ils seraient certainement aussi fiable, voir plus, que les Hellraizers, ces descendants des Dark Angels aux sombres secrets.

Chacun des pas du Vengeance faisait trembler la terre. Depuis plusieurs jours maintenant les combats n'avaient jamais cessés, les journées étaient rythmés par des affrontements longue distance qu'affectionnaient les Taus et les nuits étaient éclairés par les flashs des explosions, les traits de fuseurs et les éclats des bolters.
Liam engagea son canon, dont les affûts multiples étaient chauffés à blanc. Les communications avec Gilleas et Sergeï ne cessaient d'affluer pour indiquer les positions ennemis et les flux et reflux de la bataille. Le canon du Warden délivrait une pluie de mort sur les positions ennemis. Liam avait décidé de viser les positions des Xénos Kroots car ils étaient représentés en nombre et restait la menace la plus dangereuse au corps à corps. Eliminer cette menace donnerait un avantage certain aux Loups qui ne feraient qu'une bouchée des Guerriers de feu adverse une fois qu'ils auraient atteints leurs lignes. Pour autant le feu ennemi était si intense qu'il était difficile de gagner du terrain. Des épaves de Rhino flambaient encore dans la nuit d'Engolop et parsemaient les lignes impériales de cicatrices visibles sur des kilomètres. Le ciel était saturé des fumées noirs qui s'élevaient en colonnes et les rares restes des ruines d'Engolop étaient marqués par les impacts des armes qui ne cessés de chanter leurs cantiques de souffrance.

Le chevalier Warden avait levé son visage au ciel en voyant les trainés de feu que laissaient d'autres Xénos, engagés pour le bien suprême, en traversant les cieux pour essayer de briser les lignes arrières. Des armures crisis, couvertes par les épaves de véhicules de l'Imperium d'anciennes batailles, abandonnés et mangés par la rouille et par la végétation qui avait repris ses droits, tiraient sur sa position des traits de feu condensés. Liam n'avait pas besoin de voir les runes clignotantes qui lui indiquait les dégâts subit par la machine de guerre qu'il était devenu. Il pouvait sentir la douleur. Sa jambe trainait et s'éclairait de gerbes d'étincelles chaque fois qu'il forçait dessus. Ses optiques avaient une défaillance qui déréglait les auspex de visée et une partie du masque du Warden trainait quelque part, à moitié planté dans la boue du champs de bataille. Il avait tourné son canon vers les ruines d'un bâtiment, un long mur de pierre barbelé des restes de colonnes à moitiés détruites, pour chercher sa cible. Les Kroots avaient trouvés refuge derrière le muret et tiraient avec leur carabines. L'arme, en elle même, était assez rudimentaire, mais une vague de plus de deux cents tirs pouvait avoir raison du plus robuste des Terminators. Les mercenaires tenaient le centre du champs de bataille en grand nombre. Le canon gaitling se mit à hurler un son aigue rendue plus terrible par le sifflement des bolts qui s'en échappaient à grande vitesse. Tout un pan du mur avait éclaté sous les impacts des munitions explosives. L'affichage des morts s'incrémentait à une vitesse tel qu'il était impossible de le suivre, 42, 47, 54, 65... La mitrailleuse suivait en grondant pour abattre les rares chanceux qui passaient à travers la pluie de bolts délivrée par l'arme principale du Warden. La nacelle Iron Storm tirait des obus de mortier avec un temps de rechargement qui consumait la patience du jeune noble au delà de ses limites. Les obus partaient à travers le champs de bataille en laissant un trainée de fumée ondulante qui allait frapper les véhicules Xénos dans un éclat de fureur et de flammes, sans grand dommages.

Liam avait planté son pied dans le sol en écrasant une petite masure sans même s'en apercevoir. La maison déjà en ruine c'était écroulée sous le poids du Warden dans un panache de poussière. Les optiques du chevalier brillaient d'un éclat rouge terrifiant, lui donant l'apparence d'un démon de métal. Ils se tournèrent vers la position des Kroots, une multitude de xénos en mouvement, des ombres, des silhouettes qui tentaient de trouver les couverts les plus adaptés derrière la fondation en ruine et mangée d'impacts. Liam était rapidement passé en vision infrarouge pour distinguer les cadavres des vivants. Il en restait tant!

L'esprit de la machine grondait sa rage et sa soif de sang. L'épée tronçonneuse reaper tournait malgré les quelques kilomètres qui séparait le Warden de la première cible. Mais la rage finit par s'étouffer quand les senseurs comprirent ce qui ce passait. Quatre jours de combats avait repeint le Chevalier des couleurs de la guerre: boue, impactes de tirs et sang le couvrait jusqu'aux hanches. Liam tournait la tête vers les lignes arrières des Tau. Là-bas, juché sur un rocher, entouré par les flammes et les vents de la bataille, un Tau en armure Crisis semblait diriger les troupes ennemis. Le regard du Dieu de la guerre et du Tau se croisèrent. Liam compris sans avoir à vérifier les vecteurs de tirs qui faisaient sonner toutes les alarmes internes du Chevalier Warden. Le jeune Noble avait serré les dents et avait déchainé son Canon sur les lignes Kroots. Toutes les armes anti-blindés se tournèrent vers lui. Pendant quelques minutes le déchainement de colère c'était éteint du côté des Tau. Les armes les plus destructrices étaient redirigés vers une cible unique. Liam tirait avec toute sa puissance, les embouts de ses canons virant du rouge au blanc et laissant des trainés de lumière dans l'obscurité d'une nuit sans étoile. 59, 63, 75, 84...

Des lumières oranges et feu vinrent le frapper et le Warden se mit à hurler une complainte de douleur. De longues lignes de fumés strièrent le ciel du champs de bataille en un treillis vaporeux; toutes les lignes convergents vers le Chevalier qui s'éclaira de boule de feu et de liquide enflammé. Le Warden tomba sur un genoux. Liam mettait toute sa volonté pour se relever mais la douleur était telle que les signaux internes commençaient à indiquer de lourdes lésions dans le corps mortel du jeune noble. Liam comprit qu'une de ses jambes ne bougerait plus jamais, alors que celle du Warden s'écroulait sous le tonnage du Dieu de métal.
Il fit un dernière effort pour relever le canon gaitling vers les lignes ennemis, mais une nouvelle salve de tir l'atteignit avant qu'il ne puisse ouvrir de nouveau le feu. Le Chevalier s'écrasa dans la boue de tout son poids creusant un  cratère autour de lui.
Avant de perdre conscience Liam vérifia les runes de position. Son sacrifice avait permis aux loups de se mettre en position. Bjorn, le prêtre des runes avait avancé et surtout, le jeune Kjarl Bloodwolf était arrivé sur le champs de bataille. Les Tau avaient concentrés leurs tirs sur lui mais avaient permis aux astartes de se mettre en place pour la contre-offensive. En revanche il n'y avait aucune trace des Techno-prêtres du méchanicus. Si les Skitarii Vanguards tenaient leurs positions et combattaient au côté des loups face aux Vespidés, le reste de l'armée du culte était toujours en orbite. Les Armiger Warglaives, eux, couvraient l'avancé des loups tonnerre. Rien ne pourrait les prévenir de la fureur de l'Omnimessie.

Icestorm, Commandeur de la force Tau, put voir la silhouette du géant de métal s'écrouler sous la puissance des armes combinées d'une grande partie de son armée. Il fut soulagée. Les Kroots avaient subis de lourdes pertes mais restaient assez nombreux pour tenir la position, un endroit stratégique clef de la bataille. Il serrait la garde de son épée dans le gantelet de son armure crisis en chassant très vite de son esprit cette courte victoire. La bataille n'était pas encore gagnée, mais il avait l'avantage.

-"Préparez vous au débarquement, pour le bien suprême!"


Dernière édition par Conteur le Lun 9 Avr - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Lun 9 Avr - 22:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Mar 10 Avr - 14:29

Bjorn avait rechargé son Bolter et avait jeté le magasin vide. Il ne lui avait fallut qu'une demi seconde pour reprendre les tirs abattant les ennemis qui entraient dans son champ de vision. Cela faisait trois jours qu'il combattait aux abords des ruines d'Onzel contre les forces Xénos. Kjarl Bloodwolf lui avait donner l'ordre de tenir le flanc gauche. Huit kilomètres plus loin sur sa droite les forces combinés de chasseurs gris, de Chevaliers impériaux et de Skitarii du Mechanicus tentaient une perçée dans les défenses du bien suprême. A soixante dix sept kilomètres les loups tonnerres menaient un assaut sur les positions blindés du détachement Tau. Non loin derrière lui les Longs-crocs faisaient pleuvoir la destruction en pilonnant les positions d'escouades de guerriers de feu de leurs armes lourdes. Ils avaient entamés un escadron de Devilfish qui mangeait les kilomètres les séparant avec la volonté manifeste d'en finir avec la menace qu'ils représentaient. Dans quelques heures à peine une centaine de xénos débarqueraient du transport à porté de tir et mettraient fin à la résistance du flanc faible.

Bjorn releva la tête vers le ciel d'Engolop. Par la volonté de Fenris, il pourrait bien donner un répits suffisant aux longs crocs afin de leur permettre une contre-offensive sur les devilfish et peut-être même sur les unités Xénos qui campaient dans la forêt de pins qui s'élevait à cinq ou six kilomètre au nord de leur position. Bjorn baissa son visage en fermant les yeux. Il sentit les énergie du Wyrd se concentrer autour de lui, comme si son âme ce mettait à brûler d'un feu glacial illuminant l'immaterium. Une brise légère avait commencé à se lever autour de lui, un tourbillon de vents froids qui portait l'odeur des plaines glacés de sa planète natale. Lorsqu'il rouvrit les yeux, sous ses sourcils brun et brousailleux, ses pupilles avaient changés de couleur et brillait d'une lueur pâle et brûlante de colère contenue. Il se mit à réciter les Psaumes de Morkai et releva les bras comme pour défier les cieux de contourner ses ordres. La brise c'était transformé en vents violents qui s'élevaient en colonne autour de lui balayant les feuilles mortes, les branches, la poussière de la terre et donnait aux nuages l'apparence d'un syphon rageur. Celui-ci s'illuminait d'éclair qui grondaient en son sein, les éléments maltraité par la magie de Fenris.

Bjorn se mit à hurler sa colère tout en récitant les litanies du Loup. Ses yeux étaient enflammés et dégoutaient de liquide en fusion. Ses mains levaient au ciel s'abaissaient vers l'ennemi comme s'il avait pu tirer des bolts depuis les paumes de ses mains, mais ce qui frappa les Xénos fût bien plus violent. La tempête qui avait enflé autour de lui se mit à hurler en changeant brutalement de direction. Les arbustes sur son chemin plièrent et certains furent même déracinés, le vent soufflait avec une telle violence qu'il balayait le sol au poing de soulevait certains cailloux et de faire trembler les rochers qui étaient sur son chemin.

- "Dévore tes ennemis sur ton passage, souffle du crocs, tempête de Fenris, Mâchoire du Loup du Monde!" Les Devilfish furent malmenés et certains firent des embardés violentes au point que les pilotes devaient manœuvrer avec vigueur pour ne pas se rentrer dedans. Certain s'arrêtèrent brutalement et d'autres enfoncèrent une partie de leur coque dans la terre, creusant de profond sillon dans les herbes de la plaine des ruines.

Bjorn ne vis pas Kjarl Bloodwolf apparaître à l'avant des troupes, défiant à lui seul toute l'armée adverse. La tempête enflait, devenait plus violente, se nourrissait des courants froids d'Engolop pour détruire l'escadron de véhicule Tau.

Les Guerriers de feu sortirent en faisant face à la tourmente. Ils étaient pliés en deux et luttaient contre les bourrasques que déchaînait le prêtre des runes. Ils hurlaient dans leur langage pour se faire entendre. Des centaines de guerriers tentèrent de le mettre en joue, la plus part mirent un genoux en terre pour pouvoir épauler sans être renversés par le vent magique et les éclairs qui explosaient au milieu de leur formation. Bjorn Tempête de glace hurla sa colère en mettant toute sa volonté dans les mâchoires du loup qui se refermaient et ralentissaient les transporteurs Devilfish, mais les tirs d'une centaine de soldats Tau le touchèrent, faisant éclater la terre autour de lui, les troncs d'arbre à moitié mort qui finirent par exploser en écharde et la céramite de son armure. Les tirs passèrent l'armure et déchirèrent le loup de part en part qui finit par tomber. Les vents poussèrent un dernier hurlement lupin avant de s'apaiser aussi rapidement qu'ils étaient apparues.

***

Kjarl Bloodwolf fit rugir sa lame tronçonneuse. Il tira au bolter sur les guerriers de feu Tau qui avaient pris position pour atteindre les lignes arrières de l'Impérium. Autour de lui les traits de laser et de bolter traçant allumaient la nuit de sillages de mort. Il était l'incarnation de la guerre, planté au centre de la bataille du flanc droit. Il courait sur les lignes Tau sans se soucier des tirs qui impactaient son armure laissant de petits éclats de céramites ou quelques traces d'impactes qui ne le ralentissait même pas. En arrivant sur les derniers mètres il prit appuie sur un rocher et s'élança dans la colonne Tau. Les guerriers de feu avaient levé leurs armes pour cueillir le Wolfguard, mais il passa au milieu des tirs rendue maladroit par la précipitation. Son pistolet bolter éclata le crâne d'un Xénos tandis que son épée tronçonneuse découpait le visage d'un second avant de se planter dans le buste d'un troisième. L'apelle de la bête était puissante, seul, au milieu de soixante ennemie, Kjarl put laisser libre court à sa rage et à sa soif de combat. Son épée s'abattait en tuant et se relever en dévorant d'autre vie tandis que son pistolet bolter éliminait tout adversaire qui aurait voulu le prendre par surprise. Kjarl massacrait et riait en même temps, son armure grise devenue presque entièrement rouge du sang des Tau qui essayaient de l'affronter. Bloodwolf n'avait jamais mieux porté son nom que ce jour funeste. Il avait donné un coup de pied dans le corps d'un guerrier de feu dans lequel son épée était restée coincée avant de tirer une dernière cartouche de pistolet.

- "Cavalerie, au rapport!" Hurla-t-il en donnant un coup de taille qui tua deux adversaires.

-"Nous sommes pris à partie par des Xénos mon seigneur! Ces saloperie en armure lourde nous privent de notre vitesse." jura l'un des monteur de loups dans le fracas d'armes de combat qui se fracassaient contre le métal dans des bruits de fureurs et de désolation.

- "L'ennemi nous prive de notre avantage, nous sommes bloqué par des xénos volants, le soutien des Vanguards nous permettra d'en sortir mais nous n'avons plus l'avantage de la vitesse." Confirma le Sergent des Scouts "Cette bataille ne se terminera pas rapidement et nous n'avons pas atteint les objectifs que nous voulions."

- "Continuez de vous battre, avancez, pour Russ, pour le père de tous, nous aurons bientôt des renforts!" Ordonna Kjarl dans un grognement bestial tout en découpant un Tau au niveau de la taille et en écrasant son poing sur le casque allongé d'un autre.

Sur le front central, à vingt kilomètres de là, Icestorm zooma sur le chef des loups et compris qu'une nouvelle menace risquait de déséquilibrer la bataille. Il avait déployé ses troupes pour priver l'ennemi de ses atouts, la vitesse et le corps à corps, il gérait maintenant le champs de bataille, pour le bien suprême. Sa garde c'était tourné vers lui, attendant ses ordres, sachant que le plus grand stratège se trouvait là, sur le monticule d'où il dominait le champs de bataille et déplaçait son armée pour contrer celle de l'imperium avec un talent digne des grands Commandeur des septs Tau, tel que Shadowsun ou Farsight lui même. La bataille s'enlisait depuis plusieurs jours, mais il sentait l'avantage penché en sa faveur. Les deux autres Commandeurs en armure Crisis prirent leurs ordres et redéployèrent leurs formations selon les décisions d'Icestorm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Mar 10 Avr - 18:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 97
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   Mar 17 Avr - 10:50

Le Commandeur Tau Icestorm observait le champs de bataille. Le temps c'était dégradé durant les cinq semaines qui avaient précédés l'assaut planétaire des forces de l'Imperium de l'humanité. Les perturbations atmosphérique dût aux entrées constantes des vaisseaux et autres engins d'assauts avait complétement déréglé le climat. Un vent violent soufflait sur toute la lune, des raz de marée avaient engloutis plusieurs côtes et les armés, amis ou ennemis, qui y étaient stationnés. Des volcans étaient entrés en éruption et le ciel c'était couvert d'une Chappe de nuages noirs qui se déchiraient sous l'effets des drop pods, Thunderhawks et autre bombardements d'artillerie. La pluie avait commencé à tombé la troisième semaine. Ce qui devait être une bataille, voir même une guerre, gagnée rapidement se transformait en une lutte de longue haleine qui allait détruire les deux camps. Icestorm, ainsi que sa garde personnel n'avait pas pris de repos. La plus part des soldats ne pouvaient dormir que quelques heures en faisant des rondes pour maintenir un feu nourrit et leurs positions. Sur le flanc gauche les bêtes immenses chevauchés par des cavaliers en armure grise avaient finalement remporté le combat et avançaient en ignorant les tirs des Crisis postés sur la ligne de défense, et même celle des transports stationnés en face d'eux, si bien qu'il avait ordonné le débarquement de plus de deux cents Guerriers de feu afin de saturer les loups sous un déluge ionique. Si les tirs n'avaient aucun effet, les humains devraient tailler dans un véritable peloton entier avant de pouvoir prendre les positions stratégique. Les marcheurs plus petits avaient pris le flanc gauche par l'arrière couvrant l'avancée des loups en attaquant directement les positions des transports de troupes ce qui rendrait la manoeuvre bien plus mortel et risquée.

Au front les choses avaient changés aussi. Les Vespides avaient été éliminés sans efforts par l'association des hommes loups et des hommes machines. Sans la moindre difficultés ils avaient mis quelques jours seulement à mettre à terre les cinquante mercenaires et à les tuer dans une rage meurtrière ou calculée. Entre temps l'un de leur vaisseaux de transport avait déposé une nouvelle machine. Un monstre d'acier de plus de douze mètres de haut qui avait été lâché au sol avant que le vaisseau ne reparte en tirant depuis le ciel sur des positions qui devaient se trouver sur un autre théâtre d'opération. Le monstre c'était mis en marche en tirant de toutes ses armes, faisant trembler le sol à chacun de ses pas et en hurlant sa colère sous la forme de cornes d'alarmes. La pluie elle même partaient en volute de vapeur autour de lui tant il dégageait de chaleur alors que ses armes distillaient la mort sur les troupes du Commandeur.

Le flanc droit tenaient bon, même si les armes lourdes des hommes-loups avaient, elles aussi, progressaient vers la forêt essayant de débusquer les frères d'armes qui devaient tenir cette position. Les pertes dans les deux camps avaient été catastrophique.

Les lignes arrières avaient été brisés par l'arrivée d'hommes-machines et d'un de leur chef. Les combats autour d'un vieux monolithe Nécron écrasé au sol et mangé par les herbes et la nature avaient duré presque une semaine et avait couté la vie à l'un des Commandeur secondaire d'Icestorm. Celui-ci avait juré en maudissant la perfidie des humains. Les créature semi mécanique, en noir et rouge fragilisaient ses défenses, Il avait démobilisé ses réserves pour les débusquer et les éliminer se concentrant, lui même sur son propre objectif. En plus des données tactiques qu'il devait gérer il recevait un flot d'informations venant de batailles se déroulant sur toute la lune. Des positions étaient gagnés, d'autres perdus mais, pour la plus part les batailles s'enlisaient dans la boue et le sang, dans des positions retranchés qui épuisaient les troupes et les munitions.

Icestorm avait jeté un coup d'œil à toutes les données qui défilaient sur son affichage rétinien à l'intérieur de son armure crisis. Depuis cinq jours il essayaient d'ignorer le message envoyé par l'implant tactique "Putride". Le repli n'était pas une stratégie acceptable. Il avait pris son essor se servant des pistons hydraulique de son armure et des générateur anti-gravitique, s'il devait partir il allait faire payer chers son adversaire pour ses offenses. La pluie battait à tout rompre sur son armure alors qu'il prenait de la hauteur, un éclair blanc avait flashé le champs de bataille en grondant lourdement comme si la lune elle même participait à cette bataille sans fin.

-"Cible acquise, feu pleine puissance. Pour le bien Suprême!"

Icestorm avait tourné toutes ses armes vers le Commandeur ennemi. Celui-ci, seul au milieu d'un charnier de guerrier de feu avançait en tuant sans relâche de son épée tronçonneuse. Plus de soixante fiers guerriers étaient mort sous les crocs du Roi-Loup. Celui-ci était bléssé mais mut par une rage si profonde, si bestiale, qu'il n'avait pas ralentie et avançait sur les positions des Tau qui c'étaient repliés. Icestorm déchargea ses canons et ses lance-missiles sur lui en hurlant. Son esprit en fusion avec son armure Crisis pût ressentir toute la puissance qui s'échappait de son arme pour aller frapper le héros ennemi de plein fouet, d'abords les armes ioniques, puis, suivant comme au ralentie dans des panaches tournoyant de fumée grise, les missiles qui explosèrent autour du boucher à l'épée tronçonneuse. Pendant quelques seconde il n'y eue qu'un panache de destruction et de feu qui fut rapidement balayé par les vents de tempête qui soufflait sur tout Engolop. Enfin la poussière disparue laissant, au milieu d'un cratère de boue enflammée le corps inerte du roi-loup, démembré, mort sans le moindre doute! Icestom savoura sa victoire en attérissant sur le rocher duquel il avait décollé. Son poids et la force d'atterrissage avait brisé la roche sous ses pieds, mais il n'en avait cure. Il avait levé son fusil vers le ciel en poussant un cris de victoire renforcé par un nouvel éclaire. Le bien Suprême était de son côté!

Les jours qui suivirent ne firent que confirmer ses craintes. Il n'y aurait de victoire pour personne en continuant ainsi. Les forces mécaniques de l'Imperium se repliaient et celles des hommes-loups dansaient avec celles des Taus. Une danse macabre qui laissait toujours plus de cadavres chaque fois qu'une force gagnait puis reperdait une position. Icestorm ordonna le repli et ne fût pas surpris de s'apercevoir que l'ennemi suivit sa propre idée abandonnant le champs de bataille aux fantômes qui étaient mort, ici, pour rien.

Vos esprits seront vengés, jura-t-il intérieurement. Déjà des rapports de toute la planète indiquaient que les Hommes-Machines et les Hommes-loups se séparaient, certainement pour effectuer des percées sur des flancs opposés. Icestorm enregistra toutes les donnés dans des cartes mémoires avant de se replier à son tour. Il n'y aurait pas de repos, la guerre allait reprendre très vite. Il allait lui falloir réorganiser toute son armée afin de tenir cette lune, leur nouvelle enclave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'arrivée des Taus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 2: L'arrivée des Taus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivi de l'arrivé des oiseaux, saison estivale 2007
» Les boutures sont arrivés à Québec
» il est arrivé sans crier gare!
» Mail de confirmation d'arrivée d'un message privé.
» arrivée air poele

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Alaman :: Strategium :: Engolop-
Sauter vers: