Les Chroniques D'Alaman

Règles pour une Campagne fleuve à l'échelle d'un secteur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La volonté de Gork, Chapitre 1.

Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeVen 16 Nov - 17:15

Le vent soufflait encore plus fort au sommet de la montagne. Jorgun pouvait le sentir lacérer sa peau tannée comme le cuir, balayer sa chevelure qu'il avait rougie au sang des orks. Au bord du précipice il devait se tenir à un promontoire rocheux pour que les rafales de vent ne l'emporte pas en bas. Son loup, "Tempête" se glissait avec souplesse autour de ses jambes, les babines retroussés sur des crocs longs comme des dagues. Il reniflait l'air sans se soucier des bourrasques qui se chargeaient de neige et emportait les flocons de biais. Jorgun pouvait sentir la bataille arriver, il pouvait sentir cette même tension monter et envahir l'âme de son animal. Il pouvait entendre les tambours de guerre et les chants de mort de ses ancêtres battre au rythme de ses cœurs jumeaux.

La compagnie était divisée. Ce n'était pas une bonne chose et il était de ceux qui avaient élevée leur voix contre cette idée. Murke Grimblood avait décidé de mener la guerre sur un autre champs de bataille. Affronter deux ennemis en espérant que ceux-ci en viennent à se combattre l'un l'autre. L'idée, selon lui avait deux défauts qu'il avait du mal à accepter. D'abords c'était une preuve d'impuissance. Murke, tout Seigneur Loup qu'il était, avait démontré qu'il n'arrivait pas à gérer la Waaagh par la bravoure et avec la rage des Fenrissiens. Plus grave encore, s'il avait pu prendre cette décision c'était surtout parce qu'il n'était pas natif d'Ekgla. Murke était un Fenrissien. Mais lui, Jorgun, il était né ici, et l'idée que si le plan ne marchait pas ils pourraient sacrifier cette planète l'avait touché au plus profond de son âme. Depuis le départ du Seigneur Loup il avait prié ses ancêtres pour qu'ils accordent leur pardon à la compagnie. Jamais Jorgun n'aurait trahis Murke Grimblood, ni remis en question ses choix, mais il n'était pas d'accords avec les dernières décisions, même s'il les acceptait.

Tempête se mit en garde, tête basse, oreilles couchés vers son dos, le regard vers le précipice. Un autre que lui aurait grogné, mais les loups d'Ekgla étaient des fantômes, des chasseurs invisibles, des tueurs implacables. Jorgun avait sentit, lui aussi, une odeur d'essence, de pétrole et de gaz en combustion. Le vent couvrait le bruit des moteurs, mais il emportait les odeurs vers eux. Les véhicules orks étaient bruyants, polluant et souvent peints en rouge. Ils avaient usés de violence, de brutalité lors de leur assaut planétaire. Il aurait été impossible de les arrêtés à ce moment là. Mais leur bêtise serait leur perte et les Loups d'Ekgla avait entamé une résistance qui serait sans pitié et qui déchirerait la gorge de la bête.

Jorgun avait levé la tête vers le ciel. Sa barbe et sa crête orange c'était chargé de flocons. Les étoiles étaient visibles a travers quelques trous dans les nuages. La chute des transports orks avaient cessé depuis quelques jours. Cela avait duré plusieurs semaines, et il devaient maintenant être plusieurs millions à arpenter les neiges d'Ekgla, souillant son manteaux blanc de la boue de leurs bottes et de l'encre noire de leurs carburant. Là-haut quelque chose avait changé. Certaines étoiles pulsaient, d'autres brillaient fort avant de disparaitre, d'autres encore se mouvaient dans un balais d'éclairs et de lumières en tête d'épingles, à peine visible. Le ciel d'Ekgla était le témoin d'une bataille spatiale d'envergure. Les Hellraisers avaient promis du soutien, peut-être que les fils du Lion étaient là, peut-être que les orks se battaient entre eux, peut-être qu'ils se battaient contre une menace plus grande encore. Un bruit sourd, un grondement de moteur attirait de nouveau l'attention de Jorgun vers le précipice. Ils arrivaient. Jorgund ne pouvait les voir, mais il savait ses frères, Space-Wolfs ou Loups, prêt à se battre.


Le véhicule de tête était apparut, tâche rouge qui déblayait la neige en hurlant, un camion épais transportant des dizaines d'orks agités. Sur la cabine de transport flottait un étendard, une peau de bête peinte, le symbole de Kass'Krane, le symbole de la Bête, le symbole de la volonté de Gork. Une caravane d'autres véhicules le suivaient, des dizaines de monstres mécaniques fonctionnant par miracle.
Jorgun sentit sa colère devenir de la rage, et sa rage lui donner le besoin de tuer. Il allait abreuver sa planète de sang et teinter la neige de la couleur du feu.


Dernière édition par Conteur le Ven 16 Nov - 19:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeVen 16 Nov - 17:20

Mission TOUR 1: 75 Points de Puissance.

Embuscade - Les Space-Wolves infligent 1 dégât de pop de plus aux Orks, s'ils gagnent.

Space-Wolfs (UNIQUEMENT) en attaque, Orks en défense.


Dernière édition par Conteur le Ven 16 Nov - 23:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeVen 16 Nov - 17:40

Les Destins de la Campagne.

Si les Orks gagnent cette Campagne et réduisent les Space-Wolfs à de la viande pour leurs loups, la planète Ekgla deviendra une nouvelle planète Ork. Les Orks auront deux planètes et Kass' Krane gagnera un point de réputation Définitif. Les Orks deviendront alors de sérieux prétendant à la première race du Secteur Eknarf. Quand aux Space-Wolfs ils devront trouver refuge sur une autre planète ou érrer dans l'espace à bords de leur flotte.

Si les Space-Wolfs repoussent les Orks la bête d'Ekgla sera tuée sur l'autel de la guerre. La volonté de Gork mis à bas. Les clans Orks se déchireront entre eux pendant des années avant qu'un nouveau seigneur n'émerge des entrailles de leur guerre sans fin. En espérant qu'un Big Boss se démarque assez durant le prochain conflit pour reprendre le flambeau de Kass'Krane. De plus Murke Grimblood -ou un personnage unique autre- gagnerait un point de réputation définitif.


La vision des autres:

L'Impérium d'Alaman: Ils ont envoyé une flotte de croisade vers Ekgla afin de soutenir les Space-Wolfs dans cette épreuve. Celle-ci est composé d'1/4 du Chapitre des Hellraisers, 1/4 des Régiments en faction sur Alaman Secundus et 1/4 des Chevaliers de la Maison Bélliante.
La croisade Frozen-Blade.

Le Chaos: L'ennemi de mon ennemi…

Si Alban choisis de jouer le Chaos.

Le Tyran peut voir dans ce conflit une opportunité d'affaiblir l'Impérium avant de lui porter un coup sévère. Une victoire de Orks serait une plaie béante dans le flanc du secteur. Le moral des citoyens au plus bas et les efforts de guerre concentrés sur une poussée de la Waaagh plus profondément dans les terres Impériales. Un  temps précieux pour les forces du Chaos afin de préparer une Croisade Vertueuse. Le Chaos viendrait en soutien des Orks tout en restant hors de porté de la bête.

Armées:

.Space Marine du Chaos - 15 POP

.Thousand Sons - Magnus authorisé - 16 POP

.DeathGuard - 33 POP

.Démons - 25 POP

Une fois la faction choisie tu peux envoyer 0%, 25%, 50% ou 75% de chaque armée composant la faction.


Les Aeldarii: Le Fléau de Nela'Pha.

Si Alban choisis de jouer les Eldars

Nela'Pha est le nom que les Xénos ont donné à Ekgla il y a bien longtemps. Les prophètes du vaisseau monde et les devins de la cité morbide sont, pour une fois en accords. La guerre qui oppose les bêtes et les loups est une opportunité pour le peuple de Khaine de renforcer leur position. Les Aeldarii peuvent décider d'intervenir en favorisant un camps ou l'autre afin de maintenir un équilibre qui permettra d'infliger le plus de pertes possibles aux deux parties. Les Aeldarii pourraient ressortir de cette guerre comme le peuple le plus puissant du secteur.

Armées:

.Craftworld 46 POP

.Drukharii 49 POP


Les Arlequins n'ont pas de pop propre mais se divise dans chaque armée.

Une fois la faction choisie tu peux envoyer 0%, 25%, 50% ou 75% de chaque armée composant la faction.


VOS CHOIX AURONT DES CONSEQUENCES SUR LA SUITE. LE DESTIN S'ECRIT!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeMar 20 Nov - 10:44

- "Mais putain, qu'est ce qu'il c'est passé?"

La tempête fait rage et le commandant de la douzième compagnie est obligé de hurler pour se faire entendre par son escouade de commandement. Ses hommes sont gelés et la plus part se collent aux moteurs des véhicules de tête pour essayer de récupérer un peu de chaleur. Les escouades ont été déployés tout autour de la colonne pour protéger le convois d'une éventuelle embuscade. Le 1er Régiment d'Alaman Sécundus devait traverser les montagnes d'Efrit, une chaine de Volcans depuis longtemps inactifs, afin de contourner les positions Orks et de rejoindre les Sœurs du couvent d'Antikav et un détachement des Hellraisers pour porter un coup dévastateur aux lignes arrières des Xénos. Mais une avalanche à bloqué le chemin qui traverse la vallée de Serbom.

- "Si nous devons contourner, nous allons perdre plusieurs jours, et nous risquons d'arriver après la bataille." Indique le sergent vétéran Ael en remontant son écharpe sur son visage couvert de givre. "On ne peut pas se permettre ce genre de retard!"

Le Commandant Elssodeltu se tourne vers son opérateur radio. Celui-ci s'échine à essayer de prendre contact avec les détachements des sœurs et des Hellraisers depuis prêt d'une heure. Quand leur regards se croisent l'opérateur hausse les épaules. Toujours aucun contact. La tempête doit bloquer les communications, à moins que ce ne soit les monts Efrit. Elssodeltu rage. Les poings serrés il observe pour la centième fois les environs comme si une solution pouvait apparaitre miraculeusement.

- "Par le foutu trône, on ne peut pas rester ici, Commandant, si on reste immobile les moteurs vont gelés et les hommes vont crever de froid."

Elssodeltu hoche la tête. Il sait que Ael à raison. L'immobilité dans cette tempête aura raison de sa compagnie sans que les Orks aient besoin de lever le petit doigt.

-"Envoyez les Hellhound à l'avant, cramez moi tout ça. Levez trois escouades d'armes spéciales avec fuseurs pour la roche. On arrivera après le début de la bataille, mais on sera présent avant la fin."

-"Bien Commandant!" Répond Ael en rabattant sa capuche sur sa tête pour organiser le dégagement de la voie. Pourtant il s'arrête avant d'avoir fait les premiers pas. Pendant quelques secondes ils n'est pas sur de ce qu'il à vue. Et si l'avalanche n'avait pas été le fait du hasard? Il secoue la tête pour chasser ses idées paranoïaques de son esprit. Les Orks n'ont pas d'engins anti-grav et ils ne sont pas assez malin pour tendre ce genre de piège. Ael reprend sa marche. La neige lui monte jusqu'aux genoux et le froid lui engourdie les membres.

-"Contact, Onze heure!" Le cri du soldat sort immédiatement Ael de ses pensées. Il se passe bien quelque chose.


-"Qu'est ce que c'était, des Orks?" demande Elssodeltu en sortant son pistolet plasma de son étui.

Il n'a pas le temps de recevoir une réponse, d'autres escouades signale des déplacements hostiles autour de leur position. Quand Ael les aperçoit il comprend.

-"Nous sommes maudit! Puisse l'Empereur nous prendre en pitié" Chuchot-il pour lui même avant de se mettre à courir. "Gagnez des positions défensives, Regroupez vous dans les ruines du villages ou à flanc de montagne, préparez vous au combat."

Le premier tir de canon réveille les troupes qui jusque là cherchait un ennemi invisible. Toute la colonne se met en mouvement prêt au combat. L'opérateur radio rejoint son supérieur.

-"Nous n'avons aucun contact, Commandant, on est complétement isolés."

-"Alors prépare toi à te battre, car si ces choses t'attrapent aucune prière à l'Empereur ne pourra te soulager des souffrances qu'ils t'infligeront. Passe la radio en mode courte portée et relais mes ordres, maintenant!"


Dernière édition par Conteur le Mar 20 Nov - 10:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeMar 20 Nov - 10:51

Mission TOUR 1: 1500 Points.

Dominer et détruire - Les Drukharii infligent 1D3+3 dégât de pop a l'Astra Militarum en cas de victoire. 1D3+5 en cas de victoire majeur. En revanche l'Astra Militarum gagnera 2-1 Points de POP en cas de victoire.

Drukharii (UNIQUEMENT) en attaque, Astra Militarum (UNIQUEMENT) en défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeSam 12 Jan - 10:34

*Quelques heures avant l'embuscade.*

Le temps était clément, autant qu'il puisse l'être sur cette planète. Ekgla était un monde classé hostile, les créatures qui y vivaient n'avait rien à envier, en terme de mortalité, aux tempêtes et blizzards qui soufflaient sur les bancs de glaces instables qui formaient des continents en forme de piège. Sur l'équateur les chaînes volcaniques pouvaient engloutir une nation, ou une armée lorsque leur colère soudaine et imprévue se déchainaient en explosion de fumée brûlantes ou en coulés de laves et de roche en fusion.

Jorgun caressait la tête de son loup en observant le trône de Murke perdu dans ses pensées. La Grande Compagnie allait-elle survivre à cette épreuve? Jamais il n'avait ressentit de tels doutes avant aujourd'hui. Il avait toujours combattu avec rage et suivis Murke aveuglement. De chaque côté du trône en os de Maamoth sommeillait deux anciens vénérables dans leurs sarcophages Dreadnought. Ni l'un, ni l'autre n'étaient originaires de cette planète. Les natifs, comme tout ceux qui avaient été choisis par Murke Grimblood sur Ekgla, étaient encore mal perçus par les Fenrissiens, aucun n'avait pu passer le test de Morkai, ceux qui faisaient d'eux des Griffes sanglantes, au mieux de bon demi Chasseurs gris. Même quand, comme Jorgun, vous aviez prêt d'un demi siècle de combat et de carnage vous n'aviez pas la légitimité à devenir un membre du Rout officiel car vous n'aviez pas passé les rites du Vlka Fenrika. Jorgun, en ça, comprenait la frustration des Primaris, ceux qui après plus d'un siècle de combat se retrouvaient en marge du Chapitre comme des novices inexpérimentés, voir comme des espions ou des traitres potentiels.

-"Je croyais que c'était nous qui avions la réputation d'être taciturne, et vous de joyeux fêtards barbares, ô Jorgun."

Tempête, le loup de Jorgun avait tourné la tête et baissé les oreilles moins d'une seconde avant que la voix ne s'exprime depuis les ténèbres d'une alcôve. Maintenant il grognait en direction d'une silhouette qui s'avançait vers eux. Malgré la méfiance de son animal le Garde Loup s'autorisa à sourire avec une certaine nostalgie.

-"Tu sais très bien que les clichés n'existent que pour ceux qui croient encore que nous sommes des dieux invincibles. Mais après cette guerre, Luciférian, je te prouverais que nous avons plus à offrir à la Galaxie que vous." Tout en raillant le Grand Maître des Hellraisers Jorgun mis un genoux en terre, par déférence au rang qui séparait les deux Space Marines, l'un dans une armure sombre et sanglante, l'autres dans le gris terne des Space-Wolfs.

-"L'heure est grave mon frère!" indiqua Luciférian d'une voix rocailleuse. "Tu sais pourquoi nous sommes ici. Il y a longtemps l'inquisition vous a demandé de nous surveiller. La Croisade Vertueuse avançait sans répits sur les frontières de ce secteur. Les puissances de la Ruines ont dut éviter que celui qu'ils appellent Agarès ne leur vole trop de gloire, ou bien le destin à joué en notre faveur, je n'en sais rien…" Luciférian aidait, en même temps qu'il parlait, le Garde Loup à se redresser, une main sur son épaulette, l'autre tenant son canon d'avant-bras.

-"Et alors?" avait grogné Jorgun, sa déférence disparue et sa bestialité de nouveau apparente. "Tu comptes nous porter le coup de grâce alors que les Orks saccages notre planète et blesse notre Compagnie?"

-"Non pas, mon frère, je compte vous donner l'opportunité de rentrer chez vous, sur Fenris. Je vais vous donner ce pourquoi vous avez été détournés. Vous allez pouvoir nous observer une bonne fois, faire votre rapport à l'inquisition et repartir vers le Crocs. Nombre d'entre vous y sont originaires et les autres rêvent de voir enfin leur foyer Chapitral."

Les deux hommes se tournèrent alors que la porte principale claquait en laissant entrer une lumière aveuglante, un souffle froid emportant quelques flocons et une silhouette immense qui s'avançait d'un pas déterminé.

-"Nous en parleront plus tard, mon frère…" Luciférian observait le Primaris qui venait de faire son entrée, son casque sous le bras, sa tête nue, chauve, mis à part une longue natte blonde et ses joues mangés par une barbe blonde et fournie. Ses yeux clairs étaient sérieux et perçant. Il surplombait Jorgun d'une tête au moins, et Luciférian de presque autant. Pourtant les deux hommes attendaient que le géant ne s'exprime.

-"Parle, Grimnar, mon frère, je t'en pris!" L'invita Jorgun d'un geste de la main.

Grimnar avait finalement posé son casque sur la table. Son regard grave semblait indiqué que la présence du Hellraiser pouvait être importune, mais sans réaction de Jorgun il se décida finalement.

-"Le blocus des Orks a été ouvert, la croisade est passé, mais ils ont subit de nombreuses pertes, cinq vaisseaux au total ont été détruit, et la guerre sur Era tourne en notre défaveur."

Luciférian pris la nouvelle comme un coup de poing dans le ventre, mais il n'en montra aucun signe. Il croisa simplement ses mains dans son dos. Jorgun n'était pas dupe pour autant et, par respect, il évita de croiser le regard du Maître de Chapitre, il ne voulait pas que sa curiosité ressemble à l'exigence de compte à rendre.

-"L'important c'est qu'ils soient passé!" indiqua Jorgun dont le loup venait de se glisser sous la table du banquet pour s'y poser. "Quand à Era c'est un théatre secondaire. Que disent les rapports de situation ici, sur Ekgla?"

-"Nous sommes immobilisés et nous entamons une guerre de tranché. Nos éclaireurs tentent de nous informer de leurs mouvements mais actuellement ils construisent des bases. Pourtant à chaque fois que nous appuyons sur un front il semble se renforcer aussitôt."

Jorgun avait secoué la tête en écoutant les nouvelles, les deux poings posés sur la table, cherchant une solution.

-"Je sais comment vous débarrasser de ce problème." Indiqua Luciférian en posant son gantelet de métal sur la large épaulette de son ami. Cela plaira à Murke quand il arrivera.

-"Ils revient?" s'étonna Jorgun. Son regard avait croisé celui de Grimnar et l'étonnement était partagé.

-"Oui, mes frères, c'est lui qui nous a permis de passé le blocus des Orks. La guerre n'a pas encore changé de visage, nous la débutons à peine. Nous allons vaincre! A commencé par faire cesser les renforcements de font."

Les deux Space-Wolfs s'approchaient pour mieux écouter les informations du Hellraiser.
Il leur expliqua les données récupérés par les auspex de son vaisseau en orbite et des mouvements suspects de certains Xénos. Une partie d'entre eux n'étaient clairement pas des fanatiques de la Bête d'Ekgla, mais des Mercenaires. Ceux-ci allaient sur un front, le quittait, puis allait sur un autre. Les scouts Hellraisers avaient alors rapporté des transactions avec ces caravanes. Divisés en petits groupes ils étaient plus difficiles à localiser, à la fois par l'ennemis au sol, mais aussi par les assassins de KassKrâne ou les mauvais payeurs qui auraient voulus les enrôlés de force. Mais depuis l'orbite c'était une toute autre affaire.

- "Ainsi en frappant vite et fort nous pourrons peut-être tenter une percée derrière les lignes, affaiblir le front et mettre un terme à cette guerre de tranchée."

-"Exacte!" appuya Luciférian "Avec l'arrivée de la Croisade Frozen Blade nous allons pouvoir frapper le dos de la bête et la faire ployer jusqu'à lui briser l'échine."

Jorgun avait affiché un sourire carnassier qui laissait apparaitre ses longs crocs blancs. Même tempête semblait s'agiter.

-"Frère, Grimnar, rassemble tes meilleurs hommes, nous repartons forger notre saga dans le feu de la guerre et le sang des Orks. Maître des Hellraisers, pourriez vous faire passer le message aux forces du Rout partout sur la planète, si notre assaut est coordonnée nous pourrions affaiblir le moral des Orks de façon déterminante."

-"Oui, mon frère, mais n'oublis pas, j'ai besoin de toi, ensuite."

-"Quand j'aurais eue mon comptant de cadavre Orks je te promet de t'écouter, Maitre de Chapitre. Finissons cette guerre et je serais à ta disposition."

Luciférian répondit par un signe de tête et un sourire qui apparut à peine sous l'ombre de la capuche qu'il portait. Si le Space-Wolf savait à quel point sa dernière phrase avait été prophétique… Ensemble les deux loups quittait la salle du trône et Luciferian les observaient tranquillement.

-"Tout se déroule selon tes plans, mon frère?" Résonna une voix dans son oreillette.

-"Oui Deimos, tout se déroule selon mes plans. Prie l'Empereur que tes propres plans n'impliquent pas une trahison, car tu souffrirais bien plus qu'ils ne souffriront. Tu reste un traitre à mes yeux, et j'espère le temps ou Malphas pourra ajouter une bille noire à son rosaire. Pour le Lion!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeLun 14 Jan - 16:51

KassKrane lui avait mit une telle baffe dans l'épaule que le coup avait résonné dans tout son dos. Le rire du Big Boss ressemblait à une avalanche dévalant en trombe dans la vallée à leur pieds. Beaucoup d'Orks postés là, dans le camps, c'étaient joint à lui, la plus part sans comprendre pourquoi, mais la bonne humeur du Chef devait être partagée! Le Kaptain Finn, quant à lui, ne riait pas. Il se frottait l'épaule en jetant un regard noir sur la nuque de celui que les Boyz avaient surnommé "La volonté de Gork".

D'après Finn, il était autant la volonté de Gork que le trou du cul d'un grot atteint d'une sale diarrhée. En revanche il devait reconnaitre que le spectacle de cette Kasse était impressionnante. Le camps de fortune c'était amélioré, agrandit, fortifié au point de ressembler à une ville ou des milliers, peut-être des dizaines de milliers de Boyz travaillaient nuit et jour à l'effort de guerre. Des Mekano avait ouvert de grandes structures de métal, de plaques de férrobéton et de rouille pour recevoir, réparer ou construire de nouveaux véhicules, des Bâtiments de briques et de brocs crachaient depuis de hautes cheminés tordues une fumée noire et polluante, là ou les munitions et les flingues étaient mis en état ou assemblés pour la guerre, il y avait même  des fermes, des maisons, et une grande arène. Les rues plus ou moins étroites étaient animé d'une vie constante, le passage d'une masse grouillante avait rendue les ruelles boueuses là ou autre fois régnait une neige d'un blanc immaculé. Des feux brulaient à chaque tour de garde et d'autres, dans des bidons ou consumant la carcasse de vieux véhicules inutilisés, réchauffés des troupes beuglantes toujours au bord d'un bonne baston.

Qu'il soit ou non un prophète de Gork, Finn devait avouer que KassKrâne avait réussit un jolie coup. Ekgla succombait sous ses assauts, le sang et les crocs coulaient à flot. Et l'ennemi du Big Boss devait chialer dans un coin en regrettant le jour ou il avait déclencher l'ire de la volonté de Gork.

-Toi t'a l'Ku bien merdeux, Kaptain. Massakrer des Klebs sur la route pour l'plaisir, c'tait bien marrant."

Finn avait grogné, non pas son assentiment, mais l'humeur joyeuse de Kasskrâne ne l'intéressait pas plus que le cul du dernier snortling qu'il avait violé. Il voulait ses crocs, accumuler toujours plus de crocs et les foutres dans la soute de son Kargo. Un jour il serait le plus riche et le plus puissant des Korsaire. Rien à battre des lubies d'un illuminé guidé par ses idées de vengeance ou par les diatribes d'un Bizarre Boy encore plus fêlé. Eul'Fred était le conseillait de KassKrâne, et franchement, Finn n'en aurait pas voulu comme torche Gretchin.

- "Mes crocs!" Grogna-t-il sombrement. Ses yeux luisants dans l'ombre de ses arcades proéminents.

-"T'aura tes Crocs quand tu t'sera battu pour Gork. Et la volonté d'Gork, c'est MOI." Le sourire de Kasskrâne c'était éteint, ravivant sa colère comme celle d'un animal découvrant un autre prédateur non loin. Il ne c'était pas tourné vers Finn, mais ses muscles tendues indiquaient clairement qu'il était prêt à décapiter son allié de l'instant au moindre soupçon.

-"On va lancer un assaut sur les plaines des Klebs, à l'aube, comme que Gork y veut. Si t'es Boyz y sont kostauds, t'aura plein d'crocs à t'mettre sous la dent, "Dit-il en riant de sa blague involontaire, puis reprenant son sérieux.

-"J'sais qu'tu crois pas, Finn, mais demain y faudra k'tu sois balèze, sinon t'aura un grot puant en paiement. C'te bataille elle va nous faire approcher d'la forteresse de pierre des Klebs, et j'la veux pour moi… Pour Gork j'veux dire. Alors prépare toi. Demain à l'aube."

Finn avait hoché la tête en montrant ses dents, puis il avait tourné les talons. Grâce à lui les Orks allaient se battre à dix contre un, une victoire assurée. Trop facile, mais il n'allait pas laisser KassKrâne lui voler ses crocs en prétextant qu'il n'avait pas fait sa baston mieux que les autres. Il allait défoncer les Klebs et prendre son paktole. Demain, à l'aube.

Mission: La mort ou la Gloire Livre de base narratif.

Ork en attaque

SW en Défense avec possible DA / IK / AM / CM

200 PP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeDim 3 Fév - 23:01

H -17 avant la bataille du Col des Ombres.

Le Praetor Prime avait sauté de la carlingue du Leman Russ. Ses bottes c'étaient enfoncés dans la neige quasiment jusqu'aux genoux. Mika avait relevé le col en fourrure de sa gabardine et avait soufflé sur ses mains ganté d'un cuir épais. Son souffle était poussé, par une brise glaciale, en volute de vapeur blanche. Il observait le passage par lequel la brigade allait rejoindre le front. La route était invisible, masquée par la neige qui c'était accumulée entre les deux cols au milieu des quels le chemin serpentait. Le Col des Ombres et le Col des hurlements. Toujours de doux noms pour les paysages de ces planètes hostiles dont l'Imperium était friand. Le souvenir de sa villa, sur Alaman, dans les terres d'Artelie, au milieu de vignobles gorgés de soleil le fit frissonner.

-" Rien de mieux qu'une bonne planète gelée pour vous revigorer!" déclama-t-il de sa voix grave qui portait loin. Il retira un gant et le passa dans sa veste pour y chercher un cigalhos qu'il alluma au plus vite. Il ne se sentait jamais plus complet qu'avec une de ces tiges entre ses lèvres abimés par les batailles.

Il avait entendu les pas crissant de Gérold qui arrivait derrière lui, mais était resté le regard rivé vers le vallon enneigé. Du blanc, encore du blanc et quelques crocs grisâtres pour rappeler que la montagne était faite de roche, aussi redoutable que ses habitants.

-"Quel est ton avis, Gérold?" demanda-t-il à la montagne en face de lui tirant une bouffée de chaleur de son cilgalhos.

- "Tu me demande mon avis?" S'éttonna le psyker en posant la hampe de son sceptre dans la neige comme pour s'y retenir.

-"Si ta consommation d'Obscura ne nous met pas en danger, et si ton sang mêlé ne nous amène pas dans un traquenard, alors ton don de voyance m'est utile pour prendre une décision." reconnus Kanova en proposant son cigalhos à Gérold qui le refusa en silence.

-"Les histoires sur un de mes parents d'origine Xénos est une légende, Mika." Le psyker ne remit pas en cause les accusations concernant l'obscura, essayer de prendre le Praetor pour un imbécile ne ferait que renforcer l'inimitié qui pouvait naitre à chacun des échanges sérieux qu'il avait avec le Chevalier du 81éme. Si Mika Kanova acceptait quelques facilités au sein des troupes sous son commandement, en revanche il ne faisait pas de cadeau en ce qui concernait le boulot. Son travail, en l'état, était de rejoindre le front afin d'emmener son soutien aux forces acculés des Space-Wolves qui tenait péniblement les plaines des sombres sagas. Les Orks c'étaient rassemblés en masse et une bataille de grande ampleur allait débuter pour les empêcher de prendre les périphéries des villages mitoyens des grandes forteresses Astartes. Le moindre retard pouvait donner l'avantage aux peaux-vertes. Des milliers de chars et des millions d'hommes c'était mis en marche pour rejoindre les centaines de champs de batailles. La neige ne resterait pas immaculée longtemps. Les Orks étaient des centaines de millions sur Ekgla, et la bataille d'Era n'avait fait que confirmé la volonté des bêtes à prendre ce cailloux désolé de glace, de feu et de poudre froide ou la vie ne poussait que par un inextricable mystére.

D'autres chemin, plus directes, depuis le ciel, acheminaient les Machines divines de la Maison Bélliante et les forces des Hellraisers, mais si les Thunderhawks pouvaient espèrer passer le blocus orbital, les lourds transports de l'Astra Militarum avait dut faire un autre choix, et la Garde Impériale avait du chemin à faire avant de rejoindre les Loups pour les ultimes batailles de cette croisade.

-"Que te dise tes visions Gérold! Je me fou de savoir si ta mère était une Xenos ou une putain engrossée par un fernier de Supteda, je veux savoir si le chemin est sur."

-"Non!" répondit Gérold sans relever les insultes. Il savait que Kanova n'était pas un mauvais homme, mais simplement un guerrier bourru qui ne focalisait que sur l'efficacité. "Il n'est pas sur. Ma vision s'arrêtte dans le vallon. Quelque chose bloque mes visions de l'avenir à cet endroit."

Mika c'était enfin retourné vers le Psyker et avait fixé sur lui un regard désapprobateur.

-"A quoi tu me sers sang mêlé?"

-"A te prévenir." rétorqua Gérold avec patience. "Justement, je recommande une avance prudente, en bon ordre de marche. Et si mes facultés sont bloqués volontairement je doute que ce soit l'oeuvre des Orks, peut-être des sorciers ou d'entités du Warp, à moins que ce soit le lieu qui soit imprégné. Dans tous les cas reste vigilant."

Kanova répondit par un grognement avant de jeter son Cigalhos terminé dans la neige.

-"A tu des nouvelles de là-haut?" Demanda-t-il en relevant le front vers le ciel nuageux. Celui-ci était lourd et gris et ne laissait rien transparaitre des étoiles ou des vaisseaux qui devaient briller loin au dessus de leurs têtes.

-"Le 132éme Régiment sera bientôt de retour de sa campagne de Baal. Ils devraient se ravitailler sur Sirap avant de nous rejoindre ici." Cela aurait dut sonner comme une bonne nouvelle mais Gérold n'exprimait que rarement ses émotions les cachant sous masque de cynisme assez perturbant pour un homme aussi entier que Kanova. Celui-ci lui mit une tape sur l'épaule avec un sourire.

-"Bien, bien. Le vieux Napolius m'avait manqué. Ce gaillard est un vieux de la vieille. Il sait mener ses hommes à l'ancienne. Il nous sera utile dans cette campagne."

Gérold répondit en secouant la tête de droite à gauche et frottant sa tempe du bout d'un doigt ganté.

-"C'est son petit fils qui mène le 132éme. Napolius troisième du nom. Si mes informations sont bonnes il n'aurait pas plus de seize ans, peut-être un peu plus quand il arrivera ici. Napolius est mort sur Baal quand les Blood Angels ont combattut la flotte ruche Léviathan, et son fils est mort dans le système Nagas, lors d'un affrontement avec une espèce Xénos non référencée."

Kanova ne répondit pas, secouant tristement la tête. Le silence parlait de regrets et de souvenirs.

-"Bien, que les chiens d'Ekgla passe devant, les Freedoms Fighters à la suite. Nous couvrirons notre artillerie avec les Leman Russ. Contact Marwin et dit lui de rester au dessus de nous avec ses Scions jusqu'à nouvel ordre. J'aime le savoir dans les nuages celui-là, on ne sait jamais. Les diables seront nos anges à nous cette fois."

-"A vos ordre Praetor Prime!" Gérold allait tourner les talons. Une sentinelle avançait à leur droite, ses pas lourds faisant trembler le sol à chaque impact dans la neige, son canon tournant de droite à gauche, toujours vigilant. Le Commandant Hielscher et ses Cerberes, des vétérans de la Croisade Vertueuse, inspectait les rangs qui attendaient dans le froid derrière les chars ronronnants.

-"J'aurais besoin de toi, Gérold!" reconnus Kanova, non sans mal. "alors garde tes folles prêt de toi. Je les tiendrais pour responsable s'il t'arrive quoi que ce soit."

Gérold répondit d'un hochement de tête.

-"Les Croisées de Bruhnnilda ne craignent que la juste fureur de l'Empereur, mon ami."

-"Qu'il garde sa colère pour les peaux-vertes, moi je vais m'occuper de le leur emmener à bon port!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeLun 4 Fév - 22:37

Défaite de l'Astra Militarum.
Perte de POP - 3

L'Astra Militarum ne participera pas à la bataille contre les Orks.

Victoire Majeur des Drukharii
Perte de POP -1
De nombreux prisonniers vont nourrir l'âme des Aeldarii
Gain de POP +3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 223
Date d'inscription : 22/01/2018

La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitimeLun 18 Fév - 13:21

Prochaine Bataille : La riposte des Plaines Hurlantes.

CARNAGE: Livre de base Page 271

Aeldarii : 200 PP

Orks: 180 PP

Imperium: 150 PP

Risque de perte: 1 PP tous les 50 points de puissance détruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Contenu sponsorisé




La volonté de Gork, Chapitre 1. Empty
MessageSujet: Re: La volonté de Gork, Chapitre 1.   La volonté de Gork, Chapitre 1. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La volonté de Gork, Chapitre 1.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des plantes de bonne volonté
» Quantité petit déjeuner
» le paradis des orchidees(chapitre.1)
» A quelle espèce de conifères il appartient?
» [Canapé] Canapé modulable M2 by Scott Wilson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Alaman :: Strategium :: Ekgla - Monde sauvage-
Sauter vers: