Les Chroniques D'Alaman

Règles pour une Campagne fleuve à l'échelle d'un secteur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 1 : La chasse d'Haroun Kar

Aller en bas 
AuteurMessage
Conteur
Admin


Messages : 175
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Chapitre 1 : La chasse d'Haroun Kar   Mar 23 Jan - 9:34

Ha’roun’Kar ne s’attendait pas à ces changements. Bien que les voix hurlantes du peuple qui avait succombé à l’explosion du Vortex chantent toujours, le monde qu’il avait connus était totalement changé. Comment l’Empire avait-il pu laisser ces arriérés s’installer aussi massivement sur son domaine ? Il faudrait qu’il règle ça avec les autres quand il aurait repris possession de sa place forte. Les censeurs lui indiquaient un sommeil relativement court, pourtant les calculs qu’il avait lancés indiquaient des changements que seul des millénaires avaient pu engendrer. Il se doutait que l’anomalie Warp pouvait opérer des déformations défiant les lois de l’univers matériel, pourtant sa conscience ne trouvait de repos à chercher les clefs de cette énigme. C’était-il endormi des siècles durant ? L’armée des morts lui faisait face dans un silence de tombe observait leur maître, le regard brillant d’une lumière verte surnaturelle. Seules les armes à énergie brisaient le rythme de ses pensées en ronronnant doucement dans la semi obscurité de son temple. Il devait opérer étape par étape. Et la première était de s’occuper des mammifères qui pullulaient à la surface de Sa Lune. Puis reprendre les commandes de son domaine. Ces aborigènes avait dut croître en son absence et il était temps de nettoyer la crasse qui c’était accumulée. Tel est la loi de Ha’Roun’Kar. Les autres Dynasties devraient répondre bientôt de leur laxisme à l’égard des primates qu’ils avaient laissé pulluler sur ses mondes.

D’une pensée il mit en marche son armée. Le cliquètement de milliers de membres d’os en métal résonna dans la chambre de stase tandis que les squelettes aux reflets de cuivres s’activaient. Ha’Roun’Kar allait faire s’abattre sa juste colère sur les humains qui avait souillé son sanctuaire et l’avait éveillé de sa torpeur.

Un simple raid sur la position avancée des autochtones devrait suffire à rétablir l’ordre.
Mais ce qu’il pensait être une simple escarmouche allait virer à une bataille de grande ampleur dont les conséquences allaient porter sur la le Secteur des étoiles du Halo dans son ensemble.

L’Impérium, prévenus par l’Inquisiteur Tamaraz, avait pris les dispositions nécessaires à endiguer cette nouvelle menace. Une compagnie entière avait été déployée en avant du Bastion principal d’Engolop. Et les soldats, tout en marchant vers leur destin, levaient les yeux vers le ciel en espérant apercevoir les lueurs dans le ciel qui annoncerait l’arrivée imminente des anges de l’Empereur. Les Dark Angels avaient répondu à leur appelle à l’aide. Leur présence sur ce théatre d’opération était imminente. Il fallait tenir ! La 7éme Compagnie du 9éme Régiment d’Alaman devait gagner du temps. Ce qui ne devait être qu’un raid, d’un côté comme de l’autre allait dégénérer en une vaste bataille rangée dans les plaines de Setaprac.

Mission: Maelstrom of War: Escalade Tactique
Opposant: Nécrons vs Impérium
2000 pts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 175
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : La chasse d'Haroun Kar   Mar 23 Jan - 9:37

Le Seigneur commissaire Alan Mc Grant regardait par la fenêtre de son bureau la tempête faire rage. Des éclaires fracassaient la nuit dans un bruit de ciel qui s’effondre. Au loin, une lumière vert pâle indiquait la position d’une armée de morts qui avançait inexorablement. Les lueurs de cette aura fantomatique qui les enveloppait comme une brume de cimetière brillait comme une aurore boréal à des kilomètres de là. En baissant les yeux sur les remparts du bastion il pouvait discerner les gardes qui arpentaient les chemins de rondes malgré le déluge qui s’abattait sur Onzel. Alan vida son verre d’amasec d’un trait. D’une certaine façon il aurait préféré être avec eux, sous la pluie battante et l’orage plutôt qu’ici, dans son bureau, avec cette machine de guerre qui attendait patiemment dans son dos.

Il se retourna pour lui faire face. Le capitaine des « Gardiens de l’Alliance » avait rejoint le bastion d’Onzel pour prendre part à sa défense et il attendait maintenant le rapport de bataille des plaines de Setaprac. Pourtant il devait déjà avoir une grande partie des détails puisque ses frères de la deuxième Compagnie, « Serres » avaient quitté le champ de batailles alors même que les nécrons avançaient sur eux. Mc Grant avait une furieuse envie de gratter son épaule, là ou son bras avait été remplacé par un augmentique après que l’original lui fût arraché par un Squelette de métal du nom D’Amaris de la Dynastie KAR. Mais la peau était encore rouge et vive là ou les implants rejoignez la partie organique.

- Ils ont fui ! En plein milieu de la bataille. Ils ont ouvert une brèche importante sur notre flanc gauche. Nous avons joué notre rôle mais cela à rapidement tourné à la boucherie, PAR VOTRE FAUTE.

- Vos propos frisent l’Hérésie Seigneur Commissaire. Riposta le Capitaine des Gardiens de l’Alliance sur un ton froid que la voix grave et les parasites de la grille vox du casque rendait encore plus menaçante.

- Ne me menacez pas, Capitaine. Gronda Alan en pointant d’un doigt métallique le plastron gris du space-marine. Je ne suis pas un commandant de compagnie quelconque ! Je représente l’autorité des hauts Seigneurs de Terra dans l’Astra Militarum.

- Aucune autorité n’est au dessus de celle de l’Astartes, commissaire. Le Space Marine s’avança pour sortir de l’ombre dans laquelle il attendait. Ses optiques rouges brillaient d’une lueur bélliqueuse dans l’ombre de sa capuche. Une robe de bure couleur lie de vin recouvrait son armure sans peinture qu’ornementait des ciselures en haut gothique tirés du Codex Astartes de Guilliman, et d’autres que seul un natif Calibanite aurait pu traduire.

- Expliquez moi comment le Librarian Patricius à pu nous laisser à cet instant. Nous étions en train de vaincre ! Nous avions l’avantage. J’avais réussis à faire passer les Banewolfs du 81éme blindé sur leurs flancs, et la 70éme escouade de vétérans du 9éme d’infanterie, les Antioch Spirits. Cette unité à dut être reformé à plus de quatre vingt pour cent. Un sacrifice consentie pour nous faire prendre de l’avance et remporté cette bataille. Cinq cent soixante dix gardes sont morts. Et pourquoi ? POUR RIEN ! hurla Mc Grant en perdant son calme.

- Les Serres avaient reçus un ordre prioritaire du Chapitre. Il m’est impossible de vous en dire plus, mis à part que le Secteur Alaman va bientôt devoir faire face à une nouvelle menace venue de Kiema.

- Nous sommes habitués aux menaces, Capitaine. Alaman est à l’image d’une porte Cadienne. Nous les gérons depuis des milliers d’années. Mais nous ne pouvons le faire lorsque nos alliés ouvrent notre flanc à l’ennemie. Les nécrons nous ont laminés. La bataille à tourné en notre défaveur parce que vos frères de la seconde Compagnie ne pouvait pas attendre la fin de la bataille pour répondre à l’appelle de votre Chapitre. Comment pourrions-nous, maintenant, vous faire confiance ? Ils avancent sur Onzel. Même le « Fury of Hitérian » n’a été d’aucun secours. Leurs créatures tombent et se relèvent immédiatement.

- Nous allons nous en occuper Commissaire Mc Grant. Rapatriés vos troupes vers la porte Eyssur/Alaman. Réorganisez vos forces dans le système d’Avuot. Ne laissez qu’une toute petite partie du 9éme d’infanterie et du 162éme d’Artillerie pour défendre les murs et faire tourner les installations. Les Gardiens de l’Alliance prennent la position. Nous allons les contenir et en apprendre plus sur leurs intentions. Puis nous les détruirons.

Mc Grant scruta les optiques rouges du space marine comme s’il pouvait discerner quelque chose au travers, une émotion, un trait humain qui lui permettrait de lui faire confiance. Mais il n’y avait rien. Les Antioch Spirits allaient gueuler sévère s’ils ne pouvaient pas combattre les nécrons sur Engolop. Mais mieux valait passer la main maintenant. Après tout, ces choses abominables n’avaient même pas ralenties à Setaprac. Le Primaris Psycker Cident avait vue l’avenir dans le tarot de l’Empereur, et l’écheveau du destin était, de toute façon, funeste pour l’Impérium en entier. « Nous livrons nos dernières guerres en ces heures sombres ! » avait-il craché sur le retour de Setaprac. L’Empereur puisse lui donner tord. Pour autant les Space Marines parlaient d’une autre menace plus grande encore. Mc Grant tira un Cigallos d’une boite en ivoire ciselée et l’alluma avant de se retourner vers l’horizon ou la lueur verdâtre indiquait la position des Nécons.

- Puisse l’Empereur avoir pitié de nos âmes.

- Préservez vos âmes, Seigneur Commissaire, et laissez la pitié aux autres. Nous allons renvoyer ces choses dans leur Enfer de métal. Jura le Capitaine Space Marine en tournant les talons.

Mission : Eternal War : La volonté de l’Empereur.
Opposants : Nécrons (Dynastie Kar) Vs Impérium (GdA + AM)
2000 pts.

Permission de prendre des personnages nommés en les présentant sous un autre nom dans une courte nouvelle. S’ils sont tués pendant la bataille ils rejoindront les tableaux d’honneur.

Si les nécrons gagnent cette bataille ils auront des choix ouverts pour la suite de la Campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Conteur
Admin


Messages : 175
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : La chasse d'Haroun Kar   Mar 23 Jan - 9:38

Ce devait être une simple chasse. Une chasse à cours de la garde royale, un massacre de singes primates pour amuser l’Overlord et son fils. Ha’roun Kar envisageait déjà l’avenir de sa dynastie en récupérant les informations sur l’état de la galaxie. Les principaux Phaerons s’éveillaient juste. Au plus prêt, la dynastie Kinbriar luttait pour le secteur Calixis, coincée entre les primates de l’Impérium et les sauvages de l’œil de la terreur. Les étoiles du Halo étaient condamnées à tomber entre ses griffes de métal et, malgré sa puissance, la dynastie Kinbriar serait bientôt soumise à sa volonté par la force des choses car ils ne pourraient se passer d’un allié possédant un domaine bien plus vaste que le leur. De régent, Ha’roun deviendrait Phaeron grâce à une politique agréssive et des jeux de pouvoir comme il aimait en tisser avant l’éveil. Ce devait être une simple chasse pour amuser Amaris. Ce ne fut pas le cas.

Le prophète personnel du maitre de la Dynastie les accompagnait. Son réveil avait été long et difficile. Son sommeil avait été empli de rêves étranges, des cauchemars de sang, de feu et de guerre sans fin. Raztek n’avait rien vue de ce qui allait arriver. A la suite de la bataille de fort Onzel il connaitrait de nouveau un sentiment qu’il n’avait plus expérimenté depuis des millénaires, la culpabilité. Le siège avait débuté un mois plus tôt. Derrière les murs du fort les batteries d’artillerie archaïque des primates avait ouvert le feu dans un bruit de tonnerre assourdissant. Les Basilisks et les Manticores crachaient leurs obus vers la cours royals et les Canopteks que l’Overlord utilisait comme chiens de chasse. Ceux-ci avaient été lancé vers le flanc gauche du bastion, à plusieurs kilomètres de la position de l’arche fantôme. Trois cents d’entre eux avançaient en se déphasant. En face le Capitaine Lazarus avait lancé à toute vitesse plus de trente Razorbaks emplis de frères de batailles du Chapitre des Gardiens de l’Alliance et de Dark Angels. Tandis que les obus s’écrasaient sur le front sans faire trop de dommages l’affrontement allait commençait entre les Canopteks et les space marines pour la plus grande joie des Seigneurs nécrontyrs. Mais Ha’roun Kar fut surpris par l’obstination des primates. Ces pauvres créatures mortels avançait sur le front en tentant une percée. Trois milles d’entres eux, dans des uniformes dépenaillées, trouvait le courage de marcher au pas en chantant les louanges d’un Dieu inconnus : L’Empereur. Ha’roun Kar y trouva un amusement certain, lui qui avait connus la chute des C’tan. Eux aussi pensaient pouvoir vaincre son peuple et se prenaient pour des dieux. Il fit avancer son Arche d’un geste lent de sa main et d’une impulsion de son esprit. Amaris, quant à lui, levait des yeux brillant d’une lueur fantomatique vers un ciel dégagé, d’un bleu pur mais striés de lames de feu. Il se tourna vers son père qui les avait aperçus lui aussi. Les premiers Drop Pod s’écrasèrent sur la terre dans des gerbes de roche et de boue en faisant trembler le sol sous l’impact. Vingt d’entre eux s’ouvrirent non loin du camp de retranchement des Kar libérant des centaines de marines en armure énergétiques. Amaris aurait pu exprimer son dédain et son mépris s’il avait encore eue un visage pour le faire. Il allait s’occuper lui-même de cette vermine. La chasse allait débuter. Le ciel, quant à lui, s’éclairait déjà de nouvelles boules de feu qui descendaient du ciel comme si les étoiles elles même rentraient en guerre. D’autres allaient arriver.

Deux semaines de batailles, et voilà que la chasse n’avait plus l’allure d’un simple passe temps ludique, mais d’un véritable défis sous la forme d’un siège. Les obus martelaient sans cesse la plaine ou se battaient des milliers d’humains face aux Nécrons de la Court Royal. L’herbe verte avait disparue, remplacée par la boue de terre retournée dans laquelle les conscrits continuaient de tenir la position malgré des pertes qui s’élevait à des centaines d’hommes chaque jour. Ha’roun Kar avait trouvé ce qui permettaient à ces humains de tenir sans faillir. En quelques jours seulement il tua de ses propres mains les prêtres disséminés dans les rangs des soldats afin de mettre à l’épreuve leur foi. Le flanc droit était maintenant débordé par une division de motards. Plus de cent d’entre eux fonçaient, avalant les kilomètres de plaines qui les séparaient de la position qu’Amaris tenait, tuant des dizaines de Marines à lui seul. Les choses devaient changer et ce n’était pas à un vieux Roi qu’on apprenait les choses les plus évidentes. Des Night Scythes étaient déjà partis du tombeau royal pour déposer des troupes et assurer une suprématie aérienne par la suite. Quelques heures, seulement, avant qu’ils ne fendent le ciel, en début de deuxième semaine, les conscrits avaient reculés, désorganisés et fuyant devant les monstres de métal, aux visages de mort, qui les décimaient sans subir la moindre perte. Le Seigneur Commissaire Mc Grant ordonna alors à toutes les batteries d’artillerie de faire feu sur la court Royal. Soixante pièces ouvrirent le feu en même temps pour déverser un feu infernal sur la plaine central. Pendant deux jours les combattants durent se battre dans la fumée qu'avait soulevé une telle salve de destruction.

Les Devastators tenaient leur position sur le flanc gauche et les quarante canons lasers avaient finalement eue raison des trente Arches fantômes qui transportaient la cours royale dans son ensemble.

Raztek commandait à ce qui restait de ses troupes. Les aéronefs de combats survolaient le fort et, petit à petit, jours après jours, les batteries d’artillerie cessaient de donner de la voie. Pourtant le devin, ne put se soustraire à l’horrible vérité: Ha’roun Kar avait trouvé la mort sous le feu ennemis. Un "accident de chasse" dont la bête allait payer le prix fort. Il se jura d’abattre ce primate du nom de Mc Grant dès qu’il en aurait l’opportunité. Il lui faudrait moins d’une semaine pour créer une brèche et dénicher l’insecte qui avait mis à mort son maître dont le corps fût rapatrié par les Night Scythe qui tournaient au dessus du champ de bataille à l’image de rapaces morbides.

La bataille changeât rapidement de visage après que l’effet de surprise de la ténacité des humains fût prise en compte. Amaris Kar, le descendant d’Ha’roun combattait sans relâche les ennemis qui avait passé les lignes. Il tuait sans cesse plus de guerriers en armure sans faiblir. Le camp de retranchement était devenu un charnier ou les cadavres s’entassaient. Dès qu’il n’avait plus d’ennemis sous la main Amaris Kar se mettait en chasse pour en trouver d’autres à écorcher. Sur le point de succomber, la nouvelle de la perte de son père avait ravivé son ardeur, au point qu’il traquait les survivants. Mais avant la fin il tomberait sous les coups de fuseurs qui détruiraient son armure de métal sans espoir de résurrection.

Les Spaces Marines tenaient la position mettant à mal les Nécrons. Raztek ne pouvait se permettre une défaite. Quant au Capitaine Lazarus il laminait les Canopteks. Lui est une cinquantaine de guerriers en armure grise et robe de bure rouge sang avançaient sur les positions des nécrons. Deux milles guerriers avaient été déposés sur ce flanc et avaient créé une seconde brèche dans le mur d’enceinte. Ils s’infiltraient en tuant des milliers de soldats de l’Astra Militarum dans un silence angoissant, souillé par le sifflement de leurs armes à faisceaux, tuant leurs ennemis en les détruisant au niveau moléculaire. Quand trois cents d’entres eux tombaient, cents se relevaient, leurs corps métalliques se réassemblant horriblement, comme des pantins d’os qu’un Dieu de la mort relèveraient de leurs tombes.

Mc Grant savaient que le bastion ne pourrait être tenus deux semaines de plus. Il espérait simplement que là-bas, à des kilomètres du fort, les space-Marines avaient réussis à prendre la position. Il savait aussi que le Capitaine Lazarus avait nettoyé les lignes ennemis sur le flanc Est. Mais il lui faudrait plusieurs jours pour rejoindre la bataille qui se déroulait au sein du fort. Il fallait tenir ! Dans les derniers jours Raztek chercha le Seigneur Commissaire Mc Grant soumis à des émotions anciennes, presque oubliés, rage et frustration. Le Commissaire savaient qu’il ne pourrait défier le sombre nécron, quelques minutes suffiraient à le faire chuter, pourtant il fallait tenir. Chaque jour Alan Mc Grant regardait vers l’Est, espérant voir apparaître les troupes du Capitaine Dark angel.
Lorsque celui-ci atteint enfin le fort Onzel il entra dans des ruines calcinées. Des combats continuaient à faire rage à la brèche nord, mais des guerriers squelettes tenaient le centre. Lazarus savait que la situation, à la fin de ce mois entier de bataille n’était pas encore définie. Certains de ses frères pensaient qu’en gardant une position sur ils pourraient maintenir le siège plusieurs semaines, peut-être un mois entiers et faire chuter les Xénos. Mais Lazarus voulait en terminer maintenant ! Lui et quarante Space-marines prirent d’assaut le bastion central au moment même ou Raztek décimait les derniers résistants de la brèche nord. En quelques heures seulement le Devin repoussa les Space-Marines et le Capitaine Lazarus malgré un dernier carré vaillant et plus qu’honorable. L’obstination de Lazarus avait couté Onzel aux forces Impérials, mais l’orgueil des Nécrons leur avait couté leur Dynastie tout entière, Ha’roun Kar et Amaris, son fils.

Depuis deux semaines les Légions c’étaient rassemblaient à Onzel. Raztek observait la Catacombe de régénération dans lequel était maintenus Ha’roun Kar. Il faudrait encore attendre une semaine ou deux avant que le Seigneur de la Dynastie ne s’éveille à nouveau. Mais bientôt il serait de retour, et alors il apprendrait la mort de son fils. Et apprenant la mort de celui-ci il entrerait dans une colère tel que seul les C’tan peuvent témoigner d’en avoir vue. Alors le Phaeron se dresserait sur ce monde et sur tous les autres et sa juste fureur s’abattra sur les primates. Pourtant Raztek n’était pas serein quant à l’avenir. Il avait vue, dans les fils du destin, la possibilité que les Primates en armure puisse intervenir et même mettre fin au règne de la Dynastie. Il avait doublé la garde et convoqué les plus grands héros de la légion pour protéger la tombe du Phaeron. La bataille qui arrivait serait la plus grande jamais entreprise par les Kar depuis l’éveille.

Mission Echoes of War : La bataille du temple (Gathering Storm 3)
Adversaires : Nécron vs Gardiens de l’Alliance.
Nombre de points : 2000 pts.

Régles spéciales : La table compte deux cases supplémentaires.

- Les nécrons doivent comprendre : Ha’Roun Kar (Imotek le Seigneur des Tempêtes.)
- Les nécrons doivent comprendre : Raztek (Orikan le Devin)
- Les nécrons doivent comprendre : Illuminor Szeras
- Les nécrons doivent comprendre : Vargard Obyron
- Le reste de l’armée doit être un détachement nécron sans alliance possible composé d’un Overlord qui sera le Seigneur de Guerre jusqu’au réveil d’Ha’roun Kar qui deviendra seigneur de guerre à ce moment là.
- Les nécrons ne peuvent pas avoir de véhicules.

- Le détachement Gardiens de l’Alliance ne peut être constitué que du Codex Dark Angels ou de Formation issus du Codex.
De plus le détachement doit inclure la Formation : « DeathWing Rédemption Force »
En revanche elle ne peut pas inclure Bélial, ni aucun véhicule qui ne puisse pas frapper en profondeur.

Catacomb de régénération : Le Sarcophage d’Ha’Roun Kar est dans la Catacom de régénération. C’est un élément de terrain infranchissable.

Tant qu’illuminor Szeras est à 3’’ ou moins du Sarcophage on ne peut pas l’attaquer à la phase de tir.
Tant que Raztek est à 3’’ ou moins du Sarcophage on ne peut l’affecter avec des pouvoir Psy.

Tant que Obyron est à 3’’ ou moins on ne peut l’attaquer au CAC.

Le Sarcophage a une endurance de 7, 10PV et une Svg d’armure de 3+.
On le touche automatiquement au cac. S’il est détruit avant le réveil d’Ha’roun Kar les anges remportent la bataille.

Ha’roun Kar l’invincible : Les nécrons tirs 1D6 au début de chaque tour en ajoutant +2 à chaque tour supplémentaire. Si le résultat est 6+ Ha’roun Kar est réanimé. Quand cela arrive placez Ha’roun le plus prêt possible du trône à 1’’ ou plus de toutes figs ennemis. On peut l’utiliser normalement jusqu’à la fin de la bataille. Il devient le Seigneur de guerre.

La partie dure 6 tours.
Si Ha’roun Kar est tué les Anges gagnent et reprennent Onzel.
Si Ha’roun Kar survit les Nécrons ont gagné et gagne Engolop.

Ha’roun Kar ne pourra plus avoir de mission de résurrection par la suite. Tout autre personnage nommé (Amaris compris.) sera considéré comme tué mais pourra demander une mission de résurrection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alaman.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 1 : La chasse d'Haroun Kar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1 : La chasse d'Haroun Kar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sanitaires problème de chasse d'eau et lavabo
» Salon chasse nature à Chateauvillain(52)-28 et 29 août 2010
» féte de la chasse milesium epernay 51
» Stage trompe de chasse le 14 mai 2011-Fontaine Guyon28
» recherche cheval de chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques D'Alaman :: Scriptorium :: Bibliotheca-
Sauter vers: